Archive for mai 2009

SOLIDARITE PALESTINE LE 09 JUIN A SAINT DENIS. LA SCRED CONNEXION EN GUEST. ENTREE LIBRE

LETTRE OUVERTE A RAMA YADE, BERNARD KOUCHNER, ET NICOLAS SARKOZY

Voici un article en ligne sur le site du Monde : CLIQUER ICI ou à lire ci-dessous :

 

Vous le savez, Mesdames Messieurs les Ministres, Monsieur le Président de la République, l’heure n’est plus aux discours en ce qui concerne l’avenir des territoires palestiniens militairement occupés par Israël. 

La responsabilité de la France, votre responsabilité, à vous, gouvernants, est grande. Représentants des Pays des droits de l’Homme, vous nourrissez forcément de fortes attentes. N’alimentez pas les déceptions.

Force est de constater que lorsqu’il s’agit d’Israël, les exigences françaises en matière de respect des droits humains fondamentaux, sont, pour le moins, revues à la baisse quand elles ne sont pas plus simplement remisées dans le tiroir des causes non défendues.

Comment accepter en effet que dure un jour, une semaine, un mois, une année de plus cette occupation militaire, synonyme d’humiliations, de brimades et de domination ?
Comment accepter les déclarations de l’homologue de M. KOUCHNER, Monsieur LIEBERMAN, par ailleurs occupant illégal d’une colonie de Cisjordanie, qui préconisait, lors de l’agression israélienne, d’utiliser l’arme nucléaire contre Gaza, ou encore ses nombreuses déclarations préconisant un « transfert » des populations arabes ?

Comment en effet ne pas condamner lorsqu’on se dit attaché à ce que les palestiniens recouvrent la pleine souveraineté à travers un Etat viable, tout ce qu’Israël met en place, encore aujourd’hui pour rendre l’avènement d’un Etat palestinien, impossible ?

Comment comprendre que vous trouvez le temps de condamner l’action de boycott des produits israéliens, boycott justifié par les violations incessantes du droit international, et que personne au sein du gouvernement, et encore moins notre cher Président, n’a trouvé utile de condamner les propos du Premier ministre israélien, qui en rentrant des USA, n’a rien trouvé de mieux à faire que célébrer l’annexion de Jérusalem Est tout en déclarant que Jérusalem ne sera « plus jamais divisée » ?

Votre silence, je l’interprète comme un accord et un soutien tacites aux exactions commises par le gouvernement israélien, qui mettent en péril tout un peuple et toute une région.

Alors, je vous en conjure, chers dirigeants, un peu de courage, critiquez vous aussi Israël. C’est plus qu’un droit, c’est un devoir.

LA GOUVERNEMENT A CHOISI SON CAMP. CONDAMNER LA SOLIDARITE AVEC LA PALESTINE ET SOUTENIR ISRAEL. DONT ACTE

En effet, notre cher porte parole du gouvernement a trouvé le temps de condamner les légitimes actions de boycott des produits israéliens, en sortant la rengaine habituellement utilisée par le CRIF, en parlant de ces opérations : "Il ne s’agit pas de violences physiques, il s’agit plutôt d’une violence symbolique et d’une intimidation. En la matière, entre antisionisme et antisémitisme, la frontière est parfois très étroite et donc ces violences me semblent absolument inacceptables".

Donc le masque retombe. Luc Chatel, n’a pas trouvé le temps de condamner l’extension des colonies, ou les propos de Lieberman ou ceux de Bibi le faucon refusant un Etat à aux palestiniens.

On voit bien que le France sous Sarkozy a choisi son camp, celui de l’oppresseur israélien. Alors surtout, plus de complexes concernant Israël, dénonçons encore plus haut et plus fort ses crimes et exactions, finalement couvertes par le silence des autorités françaises. Où est passée Rama YADE ? Elle si prompte à dénoncer sj justement les privations de liberté partout dans le monde, sauf en Palestine ?

Les palestiniens se souviendront de cette lâcheté. Et moi aussi.

Il faut que cessent les provocations d’Israël et le mépris des résolutions internationales.

Alors que Barack OBAMA reçoit le nouveau Premier Ministre israélien, on apprend de source israélienne qu’un nouvel appel d’offres a été lancé pour construire 20 logements dans une colonie du nord de la vallée du Jourdain en Cisjordanie. Une preuve de plus qu’Israël ne veut pas la paix, et qu’au contraire, déclaration après déclaration et fait après fait, l’on se rend bien compte que le véritable obstacle à la paix est le refus israélien de voir naître un État palestinien, par ses multiples déclarations contre toute souveraineté palestinienne, par le blocus de Gaza ou par les humiliations que subissent les palestiniens sous l’occupation.

Il est de notre devoir d’élus, mais aussi de citoyens, de prendre position fermement contre les nombreux manquements d’Israël concernant le droit international, et de rappeler à notre gouvernement et à notre président, que le silence sur les exactions quotidiennes perpétrées en Palestine occupée comme sur tout autre sujet est vite compris, perçu comme un accord et un soutien tacites.

LIEBERMAN LE NEGATIONNISTE

On connaissait les types du genre FAURISSON, des êtres abjectes qui vont jusqu’à nier les crimes atroces de la période nazie notamment.

Le souci, c’est que l’abjecte a son triste pendant.

En effet, LIEBERMAN, celui qui souhaite expulser les arabes, ou encore qui disait qu’il fallait lancer l’arme nucléaire à Gaza, ce Ministre, ouvertement raciste et habitant une colonie de Cisjordanie, a décidé de proposer une loi visant à nier la Nakba. A nier l’Histoire, les faits. A nier ce qui a provoqué cet exil forcé et aujourd’hui ces millions de réfugiés.

Il veut en effet interdire aux arabes israéliens, qui représentent, excusez du peu, 20 % de la population d’Israël, de célébrer l’expulsion massive de centaines de milliers de palestiniens par les forces armées israéliennes.

Ils cherchent évidemment à diviser les palestiniens entre eux, en espérant que ce délit de solidarité parviendra à faire baisser les liens sans faille des arabes israéliens avec leurs frères de Palestine occupé ou des camps de réfugiés du Liban, de la Syrie ou de la Jordanie.

Là encore, n’attendez pas de condamnation du gouvernement français ou de son opposition supposée de gauche. Non, encore une fois, tout peut être dit, à condition que ce soit dit par Israël. Et ça ce n’est plus supportable.

Un réseau de collectivités pour la libération de Marwan Barghouti. http://www.liberezbarghouti.com

La décision de la Ville de Stains de décerner à Marwan Barghouti le titre de citoyen d’honneur  et de dresser son portrait sur la façade de la Mairie a eu un retentissement considérable à Gaza et en Cisjordanie parmi la population palestinienne. Cet acte politique de solidarité a été relevé par la presse palestinienne et son annonce est parvenue jusqu’à l’intérieur des geôles israéliennes apportant du réconfort et de l’espoir aux 13.000 prisonniers politiques palestiniens.

Fadwa Barghouti, l’épouse de Marwan Barghouti, a tenu elle-même à manifester sa reconnaissance à la ville de Stains lors de sa rencontre avec la délégation des 108 élus français qui ont séjourné en Cisjordanie du 11 au 14 avril 2009.

C’est pourtant bien peu comparé aux sacrifices consentis par le peuple palestinien pour obtenir la création d’un Etat viable et indépendant, c’est bien peu comparé au courage extraordinaire dont les Palestiniens font preuve depuis si longtemps pour résister à l’occupation de leurs territoires, pour conserver leur dignité face aux humiliations et exactions subies quotidiennement.

Faire adopter par les collectivités une délibération de solidarité avec Marwan Barghouti n’exige pas autant de courage, sinon celui de ne pas céder devant le chantage à l’antisémitisme que certains tentent de nous opposer. Invoquant « une erreur manifeste d’appréciation en portant le choix sur une personne aussi controversée », le Préfet de Seine St-Denis a demandé à la Ville de Stains de retirer la délibération prise le 18 décembre 2008 mais devant le refus du Maire, il a renoncé à  déférer la Ville devant le Tribunal administratif.

 Il est donc vivement souhaitable et opportun de démultiplier l’effet produit par la délibération de Stains, en organisant un véritable réseau des villes qui souhaitent d’une façon ou d’une autre manifester leur solidarité avec Marwan Barghouti et leur exigence de libération pour tous les prisonniers politiques.

La délégation des « 108 »  a pu se rendre compte sur place de la popularité de cette personnalité charismatique qu’est Marwan Barghouti. C’est un dirigeant politique incontesté, reconnu par tous pour son intégrité et ses qualités de leader. Il peut réaliser l’unité palestinienne sur la base du « document des prisonniers » auquel se sont ralliées toutes  les composantes palestiniennes y compris le Hamas et dont le contenu est fondé sur le principe « deux peuples, deux états ».

Ce réseau de villes peut contribuer ainsi efficacement, non seulement à hâter la libération des prisonniers palestiniens, mais aussi à faire reconnaître par l’opinion publique  l’illégitimité d’Israël à maintenir une occupation au-delà des frontières de 1967, y compris donc de Jérusalem Est,  et obtenir de l’Union européenne des sanctions contre cet Etat qui bafoue depuis 60 ans et en toute impunité les résolutions de l’ONU.

Soyons donc des dizaines, voire des centaines de collectivités à faire de Marwan Barghouti leur citoyen d’honneur, pour donner une chance à la Paix dans cette région du monde, pour que cesse une des plus grandes injustices de notre époque et pour stopper l’inacceptable processus d’apartheid et d’épuration ethnique engagé par l’Etat d’Israël contre le peuple palestinien.

MOKLESS FAIT DES SIENNES…. UNE BOMBE

Julien Dray sort de son silence et dénonce le "lynchage" dont il a été victime

Ca c’est du titre. Les journalistes du Monde se font chier au point de mettre les projecteurs sur Dray, tel une star sur le retour ? Bref Dray s’est fait lâcher par ses potes, comme si eux n’avaient pas goûté aux joies des montres à 30 000 euros..

Donc on veut nous la faire Dray la victime, tout simplement à mourir de rire.
Il a ce qu’il mérite, s’il est pas content qu’il rende ses mandats, des élus intègrent y’en a.

Et moi j’attends toujours sa position sur la Palestine……. Comment ça je peux toujours courir ????

TAPIS ROUGE POUR LE FASCISTE LIEBERMAN ?

Ce néofasciste est en tournée en Europe pour promouvoir sa vision de la paix avec les palestiniens. Il a toujours répété qu’il ne voulait pas entendre parler d’Etat palestinien, ce sur quoi il est d’accord avec Bibi et les travaillistes israéliens, parti politique qui ne cesse de me faire vomir. Donc on accueille un gars, sur le sol français, sol de la plus belle démocratie du monde.

Seul hic, il faudra passer sous silence les frasques verbales de ce néofasciste en costard. Tranquillement, pendant l’agression israélienne sur GAZA il a pu éructer ceci : "Israël devait continuer à bombarder la bande de Gaza et le Hamas comme les Etats-Unis l’avait fait avec les Japonais pendant la seconde guerre mondiale". Il s’est aussi démarqué en parlant ainsi des prisonniers palestiniens : qu’il est "préférable de les noyer au fond de la Mer Morte" et qu’en tant que ministre des transports, il était "disposé à affréter des bus à cet effet".

Nous n’avons évidemment pas entendu de condamnation de ces propos par les différents gouvernements de notre belle France, ni de certains partis de gauches, non pas certains, un seul en fait…. Comme d’habitude, quand il s’agit d’Israël, on a vite fait de tomber le pantalon. Je suis curieux de voir les propos que tiendront nos dirigeants au colon Lieberman, oui c’est un colon de Cisjordanie membre du gouvernement, fallait le faire…. Sarko, Kouchner, Fillon, Aubry, Hamon et les autres, un peu de courage politique, pour une fois.