Archive for octobre 2010

PALESTINE…. ISRAEL…… DEUX POIDS…..

Ah la la la la la….. Ils sont tellement prévisibles nos dirigeants. Ils continuent d’être très sélectifs quand il s’agit des sujets sur lesquels le Président va monter au créneau.

Ainsi, mobilisation générale sur l’antisémitisme : "Paris souhaite que la Ligue arabe se mobilise sur le problème des chaînes de télévision qui diffusent de la "propagande antisémite" au Moyen-Orient, mais aussi à destination de l’Europe, par voie satellitaire, a déclaré mercredi un haut diplomate français au Caire."

Dont acte, je vomis sur la judéphobie.

Par contre, rien, pas de le début du commencement d’un embryon de réaction sur la mesure raciste voulue par le gouvernement israélien.

L’idée est de contraindre tous ceux qui vont acquérir la nationalité israélienne a prêter allégeance à l’État juif et démocratique d’Israël. Défense de rire.

Rien que ça pour un pays qui compte 20 % d’arabes israéliens qui, c’est de notoriété publique, sont déjà victimes de discriminations d’État.

Accepter ce serment, c’est accepter de facto que les juifs soient la seule communauté reconnue, et donc légitime à avoir des droits…

C’est une provocation dangereuse est évidemment un gage donné au fasciste Lieberman, souvent invité à Paris, alors qu’on devrait le traiter comme ce qu’il est… un paria.

Ce projet vise tout simplement à dire aux palestiniens israéliens : vous n’êtes pas chez vous en Israël. En somme un remake de ce que les anciens ont subi en 1948…

Donc aucune condamnation de Sarkouchner. Et pourquoi condamneraient-ils  ? On mange si bien au diner annuel du CRIF.

Quand le mépris est le fait d'abrutis

Prise d’otage, blocage, galère… Ces mots ne sont qu’une partie du champ lexical qu’on nous ressort lors des mouvements sociaux d’ampleur.  Les médias relaient ce discours en boucle.

Le gouvernement dit respecter le droit de grève et de manifestation. Cependant, cher Brice, cher Nicolas, vous n’êtes décidément pas à une connerie près.

Les salariés en grève ont pour objectif de paralyser leur outil de travail, sinon à quoi bon ? A quoi bon perdre une journée de salaire si les trains circulent, les raffineries tournent ? Hein, à quoi tout cela servirait ?

A rien Messieurs le Président et Ministre de l’Intérieur. Vous avez été courageusement rejoints dans votre obsession anti sociale par votre larbin « TEFAL », vous savez, qui a les plus grosses casseroles au cul. Ainsi donc, hier, celui qui fut député maire d’une des bourgades les plus riches de l’Oise  ( il l’est d’ailleurs peut-être encore) où la retraite ne s’obtient pas en cotisant, mais est le fait de l’héritage, pour soi et ses proches….  a décidé d’entonner le même bon refrain de merde. N’est-ce pas Eric ?

Ce dernier dit que le droit de blocage n’existe pas. Le blocage est le corrélat de la grève. Eric, tu commences vraiment à me gonfler, Ministre ou pas, ça fait longtemps que t’as perdu le respect et la légitimité habituellement liés à la fonction.

Vous ne savez pas ce que c’est que de travailler, vous êtes tous assujettis à l’ISF, et c’est le cas de la quasi-totalité de ce gouvernement. Votre retraite à vous est assurée depuis longtemps, alors 62 ou 84 ans, c’est kif kif finalement.

Alors oui, il faut tout bloquer, tout, et démontrer que la rue peut changer les choses, et que la finalité en 2010, puis 2012, ce sera de virer les imposteurs que vous êtes.

Oui, rassurez-vous on aura le PS à l’œil tant sa position sur la durée de cotisation n’est pas claire. On lâchera rien, que ce soit de l’UMP ou du PS, rien ! De la rue…… aux urnes !

LES SOCIALISTES DE LA COURNEUVE DEMANDENT PLUS DE SECURITE…… AU MAIRE…

A défaut d’idées de gauche, les socialistes de La Courneuve, renouent avec des idées de droite.

Ainsi, pour assurer la sécurité des courneuviens, le PS local notamment le Député Daniel GOLDBERG et le conseiller municipal Stéphane TROUSSEL (dans l’opposition), n’ont rien trouvé de mieux que de faire établir une pétition, avec quelques responsables associatifs triés sur le volet..

Ils demandent, la main sur le cœur, la création d’une police municipale…. Sans compter que ceci est fait pour emmerder le maire, notoirement opposé, et j’approuve, au principe de la police municipale, on assiste à un glissement, un renoncement idéologique, de la part du PS. Vous me direz, un de plus, un de moins…

Donc, plutôt que demander à l’État d’assurer ses missions régaliennes, y compris en Seine Saint Denis, ces élus, de gauche paraît il, préfèrent demander au maire d’assurer les missions que l’État refuse d’assurer. On me dira qu’à Saint Denis, il y en a une. Oui et je continue de penser que je n’aurai pas voté sa création à l’époque.

Ainsi donc, les socialistes accompagnent de fait, l’abandon par l’Etat de zones entières, de villes entières, de nombreux quartiers populaires, qui semble-t-il ne sont plus la priorité du PS.

Ils savent en outre, qu’une police municipale, c’est des centaines de milliers d’euros, chaque année, autant d’argent qui n’ira pas à la santé, à la culture, au social…. Peut-être est-ce finalement le but…. Ah si seulement le ridicule et la démagogie tuaient….

Attention, la police bave…

En moins d’un an, la police nationale aura réussi l’exploit de blesser très grièvement deux manifestants.

Les gardiens de la paix (des puissants), qui sont censés protéger les citoyens, sont trop souvent ceux qui les matraquent, voire les tuent. Il n’y a qu’à regarder la liste des jeunes, très souvent basanés, tombés sous les balles républicaines. A cet égard, le procès intenté à Hame, et heureusement perdu par le Ministère de la Terreur (dit de l’intérieur)/

La politique du chiffre et l’inexpérience des policiers affectés dans les quartiers populaires, explique le zèle et ses conséquences souvent graves pour la population.

Parallèlement à tout cela, sans oublier le mépris de ces quartiers karchérisables, l’État a complètement anéanti la seule instance qui travaillait véritablement à redonner à la police l’éthique qu’elle a vraisemblablement perdue. La Commission Nationale de Déontologie et de Sécurité, n’a plus les moyens de travailler.

Sarko et ses porte flingues fascisants préfèrent au travail sérieux et documenté de la CNDS, les rapports bâclés des collègues de ces policiers impliqués dans les bavures.

Les non-lieux pleuvent et le temps risque de ne pas s’arranger ni rien arranger. Alors, oui, nous craignons cette police aux relents fascistes. Et personne pour nous protéger d’elle.