Archive for janvier 2011

Deux bombes vont exploser demain lundi 31 janvier…Mokless et Hk à la manoeuvre

C"est pas dans mon habitude de faire de la promo via ce blog qui sert davantage à dénoncer la droite la plus dure qu’on puisse connaitre et les renoncements du PS, la gauche la moins à gauche du monde.

Mais là, sérieux… pas le choix.

Donc, demain, après une longue attente, vont sortir deux disques.

L’un de rap français, mais du vrai, sans froc baissé, et le poing levé.

L’autre peut être classé dans le genre musique inclassable saltimbankesque mondiale.

L’un et l’autre sont obligatoirement de purs bijoux. L’un et l’autre vont forcément caresser nos tympans et entretenir notre rage et nos neurones.

Loin des grosse majors, Mokless (Sred Connexion) et Hk et les Saltimbank démontrent si c’était nécessaire que qualité rime souvent avec indé.

Alors faites-vous plaisir, achetez-le, offrez-le, faites le découvrir, c’est juste indispensable surtout dans le paysage musical morose qu’on nous impose, et qui veut que le qualificatif de chanteur puisse être accolé au nom de M. POKORA.

Mokless, Hk, respect.

EUROPE ECOLOGIE LES VERTS et le sens de l'orientation

Dany le Caméléon, a affirmé que Eva JOLY, sa protégée pour les présidentielles, ne devait pas se laisser enfermer dans un positionnement "à gauche", même si la majorité de EE LV souhaite en finir avec la présidence sauce Sarkozy.

C’est donc qu’une minorité ne voit pas d’un mauvais oeil la reconduction du très droitier Président.

Ce qui me conforte dans l’analyse que je fais de la candidature EE LV sur Saint-Denis. En effet, cette candidate, discrète jusque-là; c’est le moins qu’on puisse dire est coachée par l’ancien coach de Djamel BOURAS, candidat malheureux du Modem aux dernières législatives.

EE LV est donc l’allié objectif, tout comme le PS, de la droite, étant donné qu’ils créent volontairement la division à gauche tout en laissant la droite dormir sur ses deux oreilles.

Les citoyens et les électeurs ont le droit de savoir qu’EE LV n’a pas choisi de s’opposer frontalement à la droite et à Sarkozy.

Ma lettre à Gad ELMALEH, publiée sur www.lemonde.fr

Israël, ce n’est pas les Bahamas.

Cher Gad,

Il est arrivé que tu me fasses rire. Vraiment. Plusieurs fois. Si, si je te jure, avec mon frangin Hamid, il m’est arrivé d’être plié en quatre, de rire à n’en plus finir sur tes spectacles. Quand je repense par exemple au sketch avec Jamel, « la barre de faire tout ». Mais là, tu n’es plus très drôle.

Français, d’origine marocaine et de confession juive, tu as toujours su revendiquer avec humour ce métissage.

Aussi, quand on t’interroge sur Israël et la Palestine, tu l’ouvres moins. Je reconnais que ce n’est pas un sujet facile, surtout quand tant d’autres comme toi, semblent le méconnaître profondément.

Car, je pense, cher Gad, que tu ne vois ce « conflit » que par le prisme de ce que l’on veut bien te donner à voir. Israël ne se résume pas seulement à ses plages et aux mœurs libérales de Tel Aviv. Israël rime aussi avec colonies, occupation, massacres, blocus, humiliations… Je continue ?

Tout ça pour dire que j’ai failli réserver une place pour ton spectacle. J’avais même demandé à un groupe d’amis de m’accompagner. Et puis, quand je me suis rendu compte que tu allais jouer à Jérusalem, « ce lieu Saint parmi les lieux Saints », j’ai changé d’avis. Pour moi et les défenseurs de la Paix, Jérusalem, c’est surtout l’annexion en 1967 de la vieille ville, la spoliation quotidienne des Palestiniens de l’Est, la colonisation rampante, le tramway de l’apartheid…

Alors, je te demande si ça ne te dérange pas d’aller jouer là-bas comme si de rien n’était…. Dans un pays qui bafoue allègrement de nombreuses résolutions de l’ONU. Es-tu seulement allé une fois du côté palestinien ? As-tu déjà vu un camp de réfugiés ? As-tu déjà subi l’humiliation des checkpoints ? T’a-t-on narré les destructions d’oliviers centenaires ? As-tu seulement discuté avec des Palestiniens, ou des résistants israéliens ?

En fait, le business d’abord. Pas vrai ? Tout ce qui t’importe à toi et à Gilbert Coulier ton producteur, c’est de remplir les salles. Coûte que coûte.

Peu importe si tu vas te produire dans un pays hors la loi internationale. Peu importe que par ta présence, tu encourages ce gouvernement à continuer, puisque tu te produis à Jérusalem, comme tu irais à Londres ou Montpellier.

Je te propose un truc. Juste un : tu annules ta représentation, et tu m’accompagnes, mes amis et moi en avril, à la rencontre de ceux qui font l’Histoire et l’espoir dans cette partie du monde.

Ainsi, quand tu retourneras à Jérusalem, tu pourras y porter un message, fort, puissant, empreint de paix, de justice, de solidarité.

Tunisia and co

Tout d’abord saluer le courage du peuple tunisien, dont Mohamed BOUAZIZI qui a déjà son portrait placardé dans toute la Tunisie et au-delà.

Ensuite, je ne peux m’empêcher de penser que tout ceci est un immense gâchis dans cette dictature, où le nombre de policiers par habitants était au moins 10 fois supérieur à celui de la France, ce qui ne l’a nullement empêchée par la voix de MAM de proposer son savoir faire en matière de bavures.

Hier, elle s’est fait « embaboucher »  à Gaza par la foule palestinienne, elle non plus, pas dupe du deux poids deux mesures français.

On ne peut qu’en vouloir aux dirigeants occidentaux qui dans leur attitude néocoloniale ont fermé les yeux pendant trop longtemps pour de sombres raisons, qui aujourd’hui apparaissent on ne peut plus claires aux visages cramés du monde.

Pour parler de La France, droite et gauche ont encensé Ben Ali et son régime, en appelant à suivre cet exemple notamment dans le Maghreb. Droite et gauche confondus ont passé sous silence les exactions de ce régime qui s’est assis sur les libertés les plus élémentaires. Les images de Sarkozy et DSK ont de quoi faire enrager le démocrate lambda.

Aujourd’hui, enfin, la parole est libérée. Mais on peut évidemment se demander comment ceux qui par leur silence se sont rendus complices du tortionnaire Tunisie, peuvent aujourd’hui avoir le culot de rester au pouvoir sans même avoir la dignité de laisser le pouvoir aux vrais opposants.

Les médias ne doivent pas décerner de certificats de bons et mauvais opposants. Je veux dire par exemple que le responsable du PCOT  n’est que peu présent dans les médias, par rapport à d’autres comme Marzouki. Ce sont les tunisiens qui doivent choisir leur avenir, et pas les médias occidentaux qui doivent faire l’élection.

Je suis curieux de voir quelles seront les réactions demain des différentes chancelleries quand elles iront voir d’autres illustres amis, démocrates éclairés, comme Mohammed 6, Khadafi, Moubarak, Bouteflika, pour ne citer qu’eux, dont le silence à part la bêtise légendaire de Khadafi, n’a d’égal que leur niveau de corruption tant ils sont tout aussi despotiques que leur ex collègue. Tous ont interdit les rassemblements de soutien aux tunisiens.

Je note qu’ailleurs la situation, sans être analogue, comporte des similitudes, et un point commun fondamental : l’exaspération face à ces dictatures et ces spoliations des richesses au détriment de familles et de clans

Pour finir je souhaite que le PS continue à faire le ménage, commencé bien tardivement, en demandant que soient exclus tout les partis dits « socialistes » et faisant partie de l’Internationale Socialiste…

 

EUROPE ECOLOGIE VEUT "POURSUIVRE LE CHANGEMENT A GAUCHE" AU CONSEIL GENERAL DU 93…. AU DETRIMENT DU PLUS ELEMENTAIRE SENS DE L'ORIENTATION POLITIQUE

Ainsi, Barto 1er a décidé de lancer une énième offensive anticommuniste en Seine-Saint-Denis. La dernière en date était celle des municipales.

D’ailleurs Barto 1er ne cache plus ses objectifs, à savoir rendre le CG un peu plus rose et vert, beaucoup moins rouge, et continuer à mener ses politiques libérales à la tête du département le plus pauvre de France.

Les habitants de Seine-Saint-Denis méritaient mieux qu’un petit jeu politicien, qu’un arrangement entre partis, qui peut finalement être salutaire pour celles et ceux qui se demandaient de quel côté de l’échiquier placer EE LV.

On peut aussi, sur un certain nombre de sujets se demander quelles sont les convergences entre le PS et EE LV. Est-Ensemble, plus grosse agglo d’Ile de France, présidée par le maire PS de Pantin, a renoncé à opter pour une gestion publique de l’eau. Une gestion publique de l’eau chère à EE LV mais dont Barto 1er ne voulait pas entendre parler. Il a sommé ses lieutenants, Gilbert ROGER en tête, de s’opposer clairement à ce projet gauchisant. Mais rien n’est plus important qu’un accord électoral. Le reste….

Plus globalement, cet accord affirme bel et bien qu’on est sur la bonne voie concernant la gestion du CG du 93.

Pour le coup, si on regarde un peu mieux ce qu’a réalisé Barto 1er, on peut quand même douter de son fort ancrage à gauche. En revanche, on peut lui attester un brevet de social libéralisme, pour sa contribution à pousser davantage les collectivités dans les bras du marché et de la finance.

Donc, à mon sens, cet accord ancre davantage EE LV au centre, mais rien de bien surprenant quand on sait que le responsable local d’EE à Saint-Denis a été à l’origine de l’éphémère candidature de Jamel BOURAS pour le MODEM à Saint-Denis lors des dernières législatives.

Comme on dit, les chiens ne font pas des chats, et ça vaut même en politique.

Communiqué du M'PEP 93 : La Révolution tunisienne, un exemple pour le Maghreb et bien au-delà

Le M’PEP 93 se joint naturellement à l’appel de la municipalité de Saint-Denis à  se rassembler ce jeudi devant la mairie.

Notre mouvement salue le courage et l’opiniâtreté du peuple tunisien qui fut aussi déterminé que convaincu de l’impérieuse nécessité de mettre un terme à cette dictature qui n’a pu se maintenir aussi longtemps qu’avec le soutien tacite des gouvernements occidentaux, la France en tête.

Ce soulèvement populaire, qui s’est fait au prix de nombreux morts, ne doit pas faire oublier que les aspirations à la liberté, aux droits élémentaires –  logement, emploi…. – ainsi que le ras-le-bol exprimé quant aux spoliations et aux détournements manifestes des richesses nationales au profit d’une poignée, traversent largement les frontières tunisiennes.

En effet, les peuples alentours (Maroc, Algérie, Syrie, Jordanie, Libye; Égypte, pour ne citer qu’eux) aspirent tous à ces libertés fondamentales et à la fin de la corruption des élites au détriment du peuple.

Ces frontières ne sont pas étanches. Elles laissent passer très largement, et c’est une chance formidable, la colère; la révolte et l’espoir.

Madjid MESSAOUDENE

Porte parole du M’PEP 93

A QUI LE TOUR ?

Ce que le peuple tunisien vient de réaliser est tout simplement admirable et inimaginable il y encore 1 mois.

La chape de plomb tunisienne a enfin été brisée. Le régime dictatorial de Ben Ali, soutenu par la France, droite et "gauche’" confondus a fini par céder après des années de terreur.

Ce peuple courageux a pris son destin en main, abandonné de tous et par tous, avec comme seuls soutiens, les peuples du monde, en France et ailleurs.

Ce ne doit être qu’un début, d’autres peuples doivent prendre en main ce qui leur appartient, et pas seulement l’Algérie.

Je suis fier ce qu’ont réalisé ces résistants et je veux voir la même chose dans le second pays qui m’est cher, l’Algérie.

Ils n’ont pas fait que s’indigner, ils ont pris la rue, et la rue leur a rendu.

ALGERIE, TUNISIE, les mêmes maux, dont la jeunesse est l'un des remèdes

Une trentaine de morts au moins dus aux chiens de garde des États algérien et tunisien. Des "Républiques" en piteux États…

On nous serine que les jeunes manifestent parce-que le pain et l’eau sont chers. Prendre les algériens ou les tunisiens pour des demeurés est décidément une constante chez beaucoup de comment t’as tort…

Ce qui se joue dans ces pays, est le juste retour de bâton pour des gouvernants qui n’ont eu de cesse de trahir et mentir aux peuples qu’ils prétendent représenter et servir.

Ils ne se cachent même même plus pour se gaver. En plus de réserver le plus triste des sorts à leur peuple, tout en ménageant leurs castes, ils les privent des libertés les plus élémentaires.

Cela fait un moment que la révolte gronde, en Algérie notamment. Et la Kabylie, n’est pas l’unique foyer ce cette colère.

Ce qui est ahurissant, c’est la propension de Sarkozy et des autres d’ailleurs, notamment "à gauche" à ne pas la ramener.

Les discours de félicitations sont déjà prêts pour les prochaines réélections des Ben Ali, Boutef et autres imposteurs.

Il est proprement insultant pour les peuples algérien et tunisien de constater l’entier soutien de la France à ces dictatures autoproclamées ‘républicaines".

Qu’aurait dit Sarkozy si on avait tiré à balles réelles au Vénézuela, ou en Bolivie ? Hein Nico ? Là tu l’aurais ramené ta petite tronche pour nous dire que ces régimes sont tyranniques.

Saut qu’eux, un peu comme toi – hélas – , ont été légitimement élus. Et toi, pour qui jamais de ma vie je ne voterai, toi, tu cautionnes l’installation de tortionnaires comme Ben Ali et de Présidents d’opérettes comme Boutef, pieds et mains liés par l’armée, sans oublier sa Majesté Mohamed 6

Pour tout cela, cher gouverne-ment français, je te hais cordialement.