Archive for mars 2011

En Seine-Saint-Denis, comme dans le Val de Marne, l'opération ZERO COCO voulue par Claude BARTOLONE a échoué.

Au soir du deuxième tour des élections cantonales, Claude Bartolone prend une seconde claque. Au premier tour, celui qui a tout fait pour battre les communistes sortants – tout en laissant la droite prospérer – a pu noter à son grand dépit, que les électeurs ont confirmé les sortants communistes (Saint-Denis, Saint-Ouen) voire ont préféré positionner en tête de scrutin, une gauche de gauche, comme à Aubervilliers, à travers une candidature de large rassemblement.

Après ses calculs, Claude BARTOLONE, aidé de son protégé Mathieu HANOTIN (parachuté conseiller général du 93 juste après avoir franchi le périphérique) s’est rendu compte que le seul moyen de garder une majorité au Conseil général était de maintenir ses candidats flanqués PS/EELV partout où c’était possible, y compris là où ses candidats sont arrivés derrière.

A partir de là, on a eu droit à des torchons de droite en guise de propagande. Je vous laisse apprécier le niveau de l’argumentation ; " pour plus de propreté et de sécurité à Saint-Denis". Comme si quelqu’un pouvait être contre et comme si cela faisait partie des compétences du Département…

En ayant clairement axé leur communication contre la ville, avec plus de virulence que ne l’a fait le candidat UMP au 1er tour, CLaude BARTOLONE a franchi la ligne rose….

Pire, la droite la plus dure et le centre de droit ont appelé clairement à voter pour la candidate PS/EELV entre les deux tours.

Houari GUERMAT et Sophie DURAND, deux personnalités politiques plutôt marquées à droite voire centre droit, ont clairement appelé à voter pour cette même candidate, en allant jusqu’à figurer sur un de leur tracts. Ces deux personnalités ont d’ailleurs brillé par leur absence lors de la proclamation des résultats, et n’ont pas pu savourer la victoire de leur seul raison de vivre : tout sauf les communistes.

Les Dionysiens ont donc du choisir entre une gauche de gauche et une gauche plus branchée sur le renoncement. Une gauche qui n’est plus fière de ses valeurs et qui les a notamment sacrifiées sur l’autel de la lutte des places…

Comme en 2008, les Dionysiens, fidèles à l’Histoire de leur ville, ont élu une gauche populaire, solidaire, et radicalement disposée à peser sur la société telle qu’elle est.

Ils ont rejeté une gauche de division, faite de calculs d’appareils, loin des préoccupation réelles des citoyens. Une candidature marketing qui visait à draguer sur le terrain communautaire.

Tout ceci, et cela a été dit à plusieurs reprises, va laisser des traces.

Les Dionysiens méritent mieux que ces pratiques éhontées et malhonnêtes qui ne peuvent qu’alimenter la défiance envers la politique et maintenir une part trop importante de la population dans l’abstention, à l’heure où la droite et l’extrême droite menacent les droits fondamentaux de chacune et chacun.

TOUS DERRIERE FLORENCE HAYE DEMAIN A SAINT DENIS

A GAUCHE TOUTE AVEC FLORENCE HAYE

CONTRE LA CANDIDATE PS/EELV SOUTENUE PAR L’UMP/MODEM

DIMANCHE 27 MARS TOUS POUR FLORENCE HAYE. NON A LA CANDIDATURE DE FATIMA LAHONTE, LA CANDIDATE REVEE DE LA DROITE

Après une campagne anticommuniste d’une violence et d’une démagogie inouïes, les urnes ont parlé : Fatima LARONDE soutenue par Europe Écologie Les Verts et le Parti Socialiste, a été placée derrière la candidate de gauche sortante.

Dès lors, le retrait en faveur de Florence HAYE ne devait être qu’une formalité tant la tradition républicaine implique de se rassembler derrière le candidat de gauche arrivé en tête.

Fatima LARONDE a fait une campagne que l’on peut qualifier d’ordurière, dénonçant pèle-mêle la conseillère générale sortante et la municipalité actuelle, dont la majorité comprend plusieurs élus qui ont soutenu Fatima LARONDE dans sa démarche. La question est aussi de savoir si ces élus soutiennent la campagne violente et démagogique de la protégée de Mathieu HANOTIN qui donne une triste image de l’écologie politique.

Soutiennent-ils ce maintien inique ? Assument-ils de se faire élire par les voix de droite et d’extrême droite quand les exemples pullulent d’hommes et de femmes politiques intègres qui ont refusé que se portent sur eux les suffrages de la honte ?

Seuls deux élus ont eu le courage, dès le début, de dénoncer l’imposture de Fatima LARONDE. Les autres appellent honteusement à voter pour la candidate rêvée de la droite. Ils se posent en alternative, tout en étant dans la majorité municipale…. Ce double discours devra être clarifié, on ne peut être dedans et dehors, il faut choisir.

En effet, deux personnalités de droite appellent clairement à voter pour Fatima LAHONTE. Houari GUERMAT, clairement de droite et foncièrement anticommuniste, un lien attestant de ses responsabilités passées au MODEM et de sa soif d’exister en témoigne.

L’autre candidat de taille qui apporte son soutien à Fatima LAHONTE est Didier LABAUNE, conseiller municipal UMP et grand soutien de la politique de Sarkozy que le PS et ELLV prétendent dénoncer. Voir le soutien à Fatima LAHONTE et les éloges sur Cécile DUFLOT….

Peut-on dénoncer des politiques de droite et se faire élire par ses électeurs ? C’est une conception particulière du Front républicain, ça ressemble à un autre type de Front…

Ainsi, Dimanche , les dionysiens devront choisir entre la gauche unie, fière de ses valeurs et qui ne fait aucun compromis avec la droite et l’extrême droite, et la «gauche » prête à tout pour battre les communistes et qui laisse la droite tellement tranquille qu’elle en mendie les suffrages pour être élue. Et souvent avec les mêmes arguments…

Ainsi, c’est une toute autre conception de l’éthique en politique qu’il nous faut combattre le plus fermement possible. Les dionysiens méritent mieux que des arrangements entre amis sur le dos des valeurs de la gauche et de la tradition de cette ville.

Dimanche, tous pour Florence HAYE pour une gauche de gauche, les électeurs de gauche ne doivent pas accorder leurs suffrages à Fatima LAHONTE.

le 27 mars, une seule candidate de gauche à Saint-Denis : Florence HAYE

Ainsi le PS et EELV ont échoué dans leur tentative haineuse et honteuse de ravir le siège de la candidate de gauche sortante. Pourtant ils auront tout tenté : campagne foncièrement anticommuniste, intimidations, renforts militants départementaux, la relocalisation du bureau de Bartolone dans le centre de Saint-Denis le temps de la campagne… La venue de tous les ténors socialistes et écologistes venus soutenir la déclaration de guerre faites aux communistes….

Le nom de code de l’opération Haro sur les cocos n’a trompé personne. En effet personne ne cautionne cette agressivité et cette division qui augure mal de l’avenir à gauche.

Par ailleurs, si le PS et EELV avaient mis les mêmes moyens dans les cantons où la droite menace, ils auraient peut-être conservé le canton d’Epinay sur Seine…

Tout ça pour dire que maintenant la récré est terminé.

A Saint-Denis, la candidate sortante Florence HAYE est arrivée en tête. Personne ne comprendrait qu’un autre candidat se réclamant de la gauche se maintienne.

Face à la droite, et à l’extrême droite toujours menaçante,  on ne tergiverse pas, on prend ses responsabilités et on assume.

Faire de la politique, c’est aussi être digne dans la défaite. Se désister en faveur de la candidate de gauche arrivée en tête est un devoir sauf à vouloir se faire élire avec les voix de la droite et de l’extrême droite, comme l’a fait la majorité actuelle d’Aubervilliers.

COMMUNIQUE : Des propos inadmissibles tenus par le blog Saintdenis93.blog.fr assimilent ma tribune à un acte anti-israélien.

Aujourd’hui beaucoup se voient attribuer le label "antisémite", dès lors qu’ils osent dénoncer – fort légitimement – les nombreuses exactions des dirigeants de cette puissance hors-la-loi internationale.

Aussi, suite à une tribune parue en une de MEDIAPART,une pétition a vu le jour, avec près de 500 signataires.

La tribune et la pétition sont repris sur de nombreux sites et blogs. 

Le souci, c’est quand les propriétaires de blog décident d’interpréter comme ils le veulent les objectifs et propos des auteurs d’une telle démarche.

Aussi, le blog titre-t-il à propos de la tribune dont je suis à l’origine : "la pétition anti-israélienne de Madjid MESSAOUDENE" tout en précisant que je suis élu de la majorité de Saint Denis.

Ces propos sont dangereux et portent atteinte à mon honneur ainsi qu’à celui de la ville et son auteur ne peut l’ignorer c’est pourquoi je condamne fermement de tels procédés dont les objectifs à peine voilés sont dignes des plus grands populistes.

Voici la capture d’écran en cause.

A SAINT DENIS UN SEUL VOTE. LE VOTE FLORENCE HAYE

Dimanche 20 mars, on vote pour Florence Haye :

1. Pour infliger une claque à la droite et à l’extrême droite

2. Pour soutenir une élue engagée pour le retour de la retraite à 60 ans et sans décote ! …

3. Pour exiger la redistribution des richesses, vite le salaire maximum !

4. Pour soutenir les services publics attaqués et les étendre à de nouveaux secteurs !

5. Pour impulser la planification écologique !

6. Pour sortir du traité de Lisbonne, refuser la concurrence libre et non faussée et le «pacte pour l’Euro» qui impose la rigueur au peuple !

7. Pour envoyer dans les conseils généraux une élue qui ne pactisera pas avec la droite et le système !

 C’est le seul vote pour rétablir ce que l’alliance PS/Europe Ecologie a supprimé dans le département : le remboursement des cartes de transports Améthyste et imagin R.

BARTOLONE, DÉGAGE !

VITE LA RÉVOLUTION CITOYENNE, C’EST POSSIBLE !

Et ça commence avec nos bulletins de vote Front de Gauche, les 20 et 27mars prochains

BERNARD CASSEN GAGNE CONTRE BHL ET LE POINT

On se régale devant la bêtise insolente de BHL qui avait confondu Bernard CASSEN avec Pierre CASSEN le néofasciste de Riposte Laïque…

Lisez plutôt…..

Présentation de la première délégation des Observacteurs le 31/03

Présentation de la première délégation des Observacteurs qui se rendra en Palestine du 10 au 23 avril. En présence de Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers, ville partenaire de l’association.

Suivi à 20h30 d’un Concert avec Mokless, HK et Toufik, Rasheed Daci, Guerilla Urbaine et Coart Arkoman. 

Où ? Salle de concerts la Ligne 13, Place de la Résistance et de la déportation, Saint-Denis, métro Porte de Paris

PAF 8 euros. Tee Shirts et buvette sur place.

QUAND RADIO J FAIT LA PROMO DU F HAINE

Drôle d’idée que celle de Radio J, radio communautaire juive, d’inviter Marine LE PEN en période électorale et en période de dérapages quotidiens.

Ces dérapages quotidiens visent les arabes, les musulmans….

Inviter la présidente du partie de la haine de l’autre revient à lui décerner un brevet de respectabilité. Inespéré pour la Présidente d’un parti dont le père n’avait jamais eu, du temps de sa présidence, pareil honneur.

En ces temps de relents racistes et islamophobes, lui donner la parole sur une antenne communautaire juive peut être interprété comme legitimer ces propos envers les musulmans, par le biais d’une radio communautaire juive. En gros, faire passer un message par ricochet.

Finalement, l’inviter, sauf à faire grimper l’audimat, n’apportera rien à cette radio, ni à la communauté juive de France, que le FN déteste comme tout ce qui n’est pas catholique et blanc.

Peut-être que si les organisateurs n’entendent pas raison, il faudra aller leur dire ce 14 mars, sur place…..

L’arrogance et l’insolence : deux concepts érigés en principe par les dirigeants d’Israël.

Pas un jour ne passe sans qu’Israël, à travers sa police et son armée ne mette à mal ce qu’il reste de l’hypothétique État de Palestine.

En l’espace de 24h, Israël s’est livré à des exactions devenues trop habituelles.

L’armée israélienne a détruit des puits palestiniens à proximité d’une colonie qui jouxte Hébron. Dans le même temps, la ville de Jérusalem a autorisé la construction de nouveaux logements sur la partie arabe annexée, actant la volonté d’accroitre la judaïsation cette ville.

Tout ceci intervient après un énième véto américain empêchant la condamnation de la colonisation massive des territoires palestiniens occupé par Israël.

Une fois n’est pas coutume, la France a voté cette résolution, tout comme l’Allemagne, mais force est de constater que les condamnations verbales ne suffisent pas.

Des sanctions, fermes et destinées à faire plier ce gouvernement doivent être étudiées et mises en œuvre, et vite.