Archive for mars 2013

Pour l’UMP et le PS le problème c’est l’Islam et les musulmans. La preuve par les crèches Loubavitch

Il y a un j’écrivais un article sous le titre : « Pour l’UMP, le problème c’est l’Islam et les musulmans. La preuve par les crèches Loubavitch »

Je le reproduis ici un an après, tant le pseudo débat sur la laïcité vient nous rappeler que loin de vouloir assurer la coexistence des communautés, nos élites politiques souhaitent mettre au bas les musulmans de cet pays.

Sur le financement des crèches Loubavitch, pas une réaction de Manuel Valls, Jean-François Copé ou Harlem Désir. 

A Paris, deux millions d’euros ont été versés à 14 crèches confessionnelles juives, dont certaines, d’obédience orthodoxe.

A l’époque, peu de remous, sauf en interne au Conseil de Paris.

Vu que tout le monde à le droit de savoir, voici les votes :

Le PS, l’UMP et le NC ont voté pour ces subventions. Les élus PCF/PG ont voté contre et les Verts se sont abstenus.

Peu importe pour la majorité parisienne, que ces crèches ferment le vendredi après-midi, où qu’elle ne soient pas ouvertes à toutes les familles.

Sur ce coup-là, il y a une union sacrée dans une conception toute particulière de la laïcité, à la parisienne….

Certaines crèches mettent en évidence des signes ostentatoires au dessus des berceaux. Tant d’abnégation pour l’équilibre des enfants est touchant.

D’autres crèches, malgré les subventions, refusent d’attribuer un quota aux mairies d’arrondissement….

Je suis personnellement opposé à ce que l’argent public finance quelque culte que ce soit.

Néanmoins, lorsqu’on prend connaissance de dérives telles que celle de Paris, on se dit que finalement le problème, pour le gouvernement, la droite et l’extrême droite, n’est pas le financement des cultes par l’argent du contribuable, mais bien le financement de la religion musulmane et d’elle seule.

Islamophobie, quand tu nous tiens….

A mes camarades du Front de gauche : cachez cet islam que je ne saurais voir…

En tant que citoyen, élu Front De Gauche, musulman d’apparence et athée, je vous devais, camarades, la sincérité. Je pensais que des responsables du Front de Gauche se seraient manifestés pour saluer la décision de la Cour de Cassation concernant la crèche Baby Loup. Beaucoup se sont manifestés, mais pour tenir le même discours que Marine Le Pen, Manuel Valls, ou Jean-François Copé. Tout ceci a de quoi interroger…

Nous avons un problème camarades. Je me demande encore comment lors de la campagne des présidentielles, il a été possible de célébrer la main sur le cœur la France métissée et le multiculturalisme et dans le même temps, s’aligner sur la droite et l’extrême droite pour bannir les musulmans des sphères publique et privée. Pour beaucoup, un musulman est forcément intégriste. Jamais un raccourci aussi insultant n’a été fait pour les catholiques ou les juifs.

Nous avons un problème, camarades. Vous n’êtes pas sans savoir que l’on parle de l’islam comme de la seconde religion de France. Vous n’êtes pas fan des religions ? Moi non plus. Est-ce à dire qu’il faut les combattre jusqu’à convertir tous les croyants en de parfaits agnostiques ou athées ? Ces personnes de confession musulmane ne vivent pas toutes en vase clos, enfin pas encore. A force de signifier aux musulmans que l’islam est incompatible avec la République, vous allez réussir à les exclure de la société. Comme si l’islam n’était pas déjà la cause de trop nombreuses discriminations, la gauche dite progressiste à décidé de bannir toute visibilité musulmane de notre vue. A rebours des évolutions de notre Nation.

Nous avons un problème camarades. Car de quoi parlons-nous ? Du port du voile dans les services publics ? Loupé. On parle du port du voile par certaines femmes qui travaillent dans le secteur privé, dans lequel jusque-là la loi de séparation des églises et de l’Etat ne s’applique pas. Logique. On parle donc de femmes, qui souvent travaillent avec des enfants en vue de les éduquer et les épanouir. Que vient donc faire l’islam dans cette histoire ? Ces femmes dispensent-elles en cachette aux enfants des cours d’arabe ou de prière ? Ces femmes appelleraient-elles ces enfants avec des prénoms musulmans ? Pire, les obligeraient-elles à manger halal ? C’est ridicule n’est-ce pas ? Vous êtes en effet ridicules.

Nous avons un problème camarades. Il est inconséquent de dénoncer la montée de l’islamophobie et vouloir dans le même temps l’entretenir en signifiant plus particulièrement aux femmes qu’elles doivent choisir l’assimilation ou l’exclusion. Il est inacceptable de faire le lit de la droite et du FN en emboîtant le pas à celles et ceux qui voudraient voir disparaitre l’islam du paysage sociétal. Vous incitez par ces positions, au repli communautaire et religieux que vous dites combattre.  Est-il concevable de s’appeler Mohamed ou au hasard Madjid et être considéré comme étant pleinement français ? Vous développez, camarades, ce qu’on appelle communément le syndrome de l’exclu. Mais je vous l’annonce, les arabo-musulmans de ce pays n’ont plus vocation à être des victimes, il faudra compter avec. A leurs côtés. Ou pas.

Nous avons un problème camarades. La laïcité est trop souvent brandie comme un étendard pour mieux cacher une vraie détestation de l’islam. Or, le vivre ensemble c’est précisément  accepter les religions tant qu’elles ne se font pas oppressantes et qu’elles ne demandent pas à régir la vie politique et publique. Quelles sont les revendications qui vous poussent à rejeter ainsi des millions de personnes de par leur foi ? Allez-vous nous parler du halal à la cantine ? Des piscines mixtes ? Ces arguments repris par les Guéant et autre Hortefeux ? Combien de cas ? Combien ? Oui, le dossier est vide.

Nous avons un problème camarades. En stigmatisant les musulmans dans leur ensemble, vous niez la réalité. Vous niez ces femmes et hommes musulmans qui tous les jours étudient sans combattre la mixité, et ce du lycée à l’université, sans faire montre de leur foi. En s’adaptant donc déjà à la société dans laquelle ils vivent et en y apportant leur contribution. Vous refusez d’admettre qu’on est plus intelligent quand on se mélange culturellement, y compris avec des musulmans. Il m’avait pourtant semblé que le Front de Gauche défendait plus que n’importe quelle autre famille politique, les quartiers populaires, dans toutes leurs diversités. A croire que beaucoup au Front de Gauche les ont désertés au point de les ignorer.

On ne lutte pas contre un prétendu obscurantisme en voulant imposer un autre obscurantisme bien réel celui-là : l’anticléricalisme primaire, sur lequel surfent les plus réactionnaires pour mieux exclure les musulmans de ce pays, étrangers ou français.

Parce-que tout l’arsenal répressif mis en place ne vise que les musulmans, je vous le dis : tout ça va laisser des traces, des traces indélébiles.

Vous avez un problème, camarades.

Ma lettre ouverte à Hassan Chalghoumi, Imam de Drancy

A Manuel Valls : un fils d’immigré peut en cacher un autre

Je m’attendais à ce que vous soyez un piètre Ministre de l’Intérieur mais je n’aurais jamais imaginé que vous iriez aussi loin.

Aujourd’hui, vous êtes devenu un homme dangereux, qui met en péril la République et ses fondements.

Vous avez en effet une lourde responsabilité dans ce qu’on appelle le positionnement « tous pourris » tant vos discours et prises de positions sont très majoritairement empruntés à la droite la plus réactionnaire quand vous ne flirtez pas avec l’extrême droite.

Vous aimez le pouvoir et vous êtes prêt à tout pour continuer de l’exercer.

Prêt y compris à enfiler le costume d’homme de droite si cela peut vous assurer une réélection ou un maroquin ministériel. Florilège.

Pour un homme de droite, vos obsessions sont d’une navrante banalité : rejet des étrangers et défense inconditionnelle d’Israël.

Les étrangers d’abord.

Qui ne se rappelle pas de l’une de vos envolées lyriques dans votre chère ville d’Evry ? Alors que vous ignoriez être filmé vous avez demandé ni plus ni moins qu’on y mette plus de « blancs. »

Vous avez toujours affirmé votre fermeté à l’égard de celles et ceux qui pour vous n’ont pas leur place en France. La meilleure preuve est que vous avez maintes fois répété que vous ne procéderez à « aucune régularisation massive. » de sans-papiers.

En février dernier, vous avez même refusé de suivre les préconisations d’un rapport qui recommandait la régularisation des sans-papiers dits inexpulsables. Un rapport pourtant commandé par …. Jean Marc Ayrault.

Vous avez, avec la droite et l’extrême droite, contribué à alimenter l’idée que ces femmes, hommes et enfants, sont les indésirables de la République, une charge insupportable pour la Nation.

Un Ministre de gauche aurait au contraire souligné l’apport incontestable de l’immigration tant culturellement qu’économiquement. Ces derniers apportent notamment chaque année « plus de 12 milliards d’euros à l’État. »

Alors que ces personnes n’aspirent qu’à vivre dignement, vous, Manuel Valls, fils d’immigrés espagnols, vous avez décidé de faire de leur vie un cauchemar.

Vous voulez être plus royaliste que le roi, un peu comme si vous vous sentiez investi d’une mission civilisatrice …

Ces étrangers, Manuel Valls, étaient pourchassés sous la droite jusque dans les écoles. Des pratiques que vous ne dénonciez pas personnellement à l’époque.

Vous-même avez renvoyé des lycéens sans-papiers et des étrangers malades.

La peur au ventre des sans-papiers qui se rendent à l’école au travail ou à l’hôpital perdure. Les critères de régularisation, de l’aveu des soutiens aux sans-papiers empêchent la régularisation in fine de familles entières.

Les centres de rétention, symboles de la maltraitance des étrangers continuent de prospérer.

Vous disputez à vos prédécesseurs le titre de champion des expulsions. Comme si tout cela n’était qu’un vulgaire jeu, comme si les sans-papiers n’étaient pas des êtres humains.

J’en veux pour preuve l’entrain avec lequel vous avez annoncé le chiffre des expulsions pour l’année 2012, « un record ». Oui, mais un record de droite.

Pour que ce costume d’homme de droite soit sur mesure, il manquait une retouche : les roms, plus précisément, la chasse aux roms.

Sur ce sujet je vous sens épanoui. Comme un poisson dans l’eau, ou un policier dans un campement rom.

Vous avez expulsé de nombreux campements en prétextant des impératifs de sécurité. Comme si les familles expulsées étaient davantage en sécurité une fois dehors, dans le plus grand dénuement.

Vous avez récemment déclaré que les roms qui vivent dans les campements « ne souhaitent pas s’intégrer » et que les villages d’insertion sont « d’un intérêt limité. »

Vous faites d’ailleurs des émules dans le racisme anti-roms primaire. Votre collègue socialiste de Ris-Orangis les aime tellement qu’il a eu la bonté de scolariser leurs enfants …. dans un gymnase.

Vous jouez sur la peur de l’autre en les montrant du doigt et en les livrant sciemment à la vindicte populaire, flattant au passage les plus bas instincts.

Vous appelez à la stigmatisation, et délivrez un permis de discriminer en assimilant ces personnes à de vulgaires parasites.

Vos propos sont – décidément – dignes de la droite la plus extrême.

Le candidat Hollande jurait qu’il lutterait contre toutes les discriminations et que les expulsions seraient assorties de solutions de relogement…

Venons-en à votre amour indéfectible pour Israël.

Vous rappeliez dans une vidéo que vous avez essayé en vain de faire disparaitre, que par votre femme vous êtes « lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël ».

Imaginons un instant qu’à l’époque, Eric Besson, qui épousait une tunisienne, eut déclaré son attachement « à la Tunisie et à la communauté musulmane ». On aurait eu droit à un tollé immédiat et justifié.

Dans le même temps, en homme de droite, vous affichez votre hostilité à la création de l’Etat palestinien.

Un Ministre de gauche aurait salué l’entrée de la Palestine à l’ONU.

Vous avez donc décidé de hiérarchiser les communautés religieuses.  Avec trois objectifs : marginaliser les musulmans, mépriser ses représentants et faire monter la haine des musulmans.

Ce faisant, vous faites monter la judéophobie que vous prétendez combattre.

Quand vous parlez de radicalité religieuse, elle ne s’applique jamais aux chrétiens et encore moins aux juifs comme ceux que l’on peut trouver à la Ligue de Défense Juive, une milice fasciste que vous semblez protéger avec un zèle qui force le respect.

Oui, vos propos – hélas – ciblent systématiquement les musulmans et les quartiers populaires.

Sous vos coups de boutoir répétés, la devise « Liberté Égalité Fraternité » tend à devenir chaque jour un peu plus une chimère.

 

Pourquoi il faut – vraiment – boycotter l’Imam de Drancy

Je sais ce que vous allez me dire. Vous allez me dire que tout a été dit sur l’Imam le plus Cathodique de France, Hassan Chalghoumi.

A bien regarder, presque tout.

Cet homme est dangereux pour les musulmans de France, c’est une certitude. Mais il l’est aussi, par voie de conséquence, pour les arabes qui refusent de se définir comme tel et que Nicolas Sarkozy avait qualifiés de « musulmans d’apparence ».

Cette sortie illustrait simplement la pensée communément admise dans l’hexagone : un arabe reste un arabe. Et un arabe est forcément musulman. Et un préjugé reste un préjugé.

La société française aime cliver, c’est tellement plus simple, plus hype.

Pour tenter de percevoir et comprendre la complexité d’une communauté prétendument homogène, il faudrait réfléchir, rencontrer des gens, et ça faut pas pousser, pas le temps, et ça rentre pas dans le format des chaines info.

J’avais déjà écrit que je me sentais insulté par cet homme, quand bien même j’assume mon athéisme, qui m’a notamment valu de nombreuses « fatwa » sur les réseaux dits sociaux à l’occasion de mes positions favorables au mariage homosexuel.

Revenons à notre inénarrable imam.

Le problème avec Hassan Chalghoumi est qu’il a quitté la simple sphère religieuse.

Par ses prises de parole successives, il s’est clairement positionné sur le terrain politique, pour le plus grand bonheur de certains médias.

Récemment encore, il a fait le tour de la toile avec une sortie dont il a le secret.

Il a réussi en moins de 3 minute à parler de Mohamed Mérah, de Palestine, de sites internet jihadistes, de haine de la France et du juif…

Il enchaîne les amalgames, et le tout, malgré les apparences, est savamment orchestré.

Comme le fait le CRIF – officine bien connue de notre illustre imam – Hassan Chalghoumi vise à délégitimer tout soutien à la Palestine en laissant entendre que ce dernier mène fatalement au racisme anti-juif.

Un dignitaire musulman responsable aurait commencé par rappeler que Mohamed Merah n’est pas plus musulman que Breivik n’était représentatif des catholiques. Et qu’il ne soutenait pas plus la cause palestinienne que je ne soutenais Copé ou Fillon pour le leadership de l’UMP.

Finalement, Hassan Chalghoumi est le premier importateur de ce qu’on appelle le « conflit Israëlo-Palestinien », dont d’ailleurs il ne peut prétendre connaitre que ce qu’ont bien voulu lui montrer les autorités israéliennes sur place. Un comble.

Il laisse sciemment entendre que tout soutien à la cause palestinienne – cause légitime selon lui – est dicté par une haine dissimulée des juifs et d’Israël.

Pourtant, il est bien placé pour savoir que ceux qui ont massacré à plusieurs reprises les habitants de Gaza n’étaient pas « les juifs » ou « les israéliens », mais bien les dirigeants et l’armée d’Israël.

Ce faisant, il tente d’amalgamer ceux qui masquent leur haine des juifs derrière leur prétendu soutien aux Palestiniens avec ceux qui défendent très justement le peuple de Palestine contre l’occupant israélien, occupation – je le rappelle – illégale au regard du droit international.

Rappelons tout de même, car c’est rarement fait – hélas – que ceux qui détestent les juifs parce-que juifs ont leur pendant du côté…. juif. Notamment avec les néofascistes de la Ligue de Défense Juive et leur relais internet JSS News qui véhiculent un discours nauséabond sur les arabes en général et sur les Palestiniens en particulier.

Hassan Chalghoumi méprise le combat de milliers de personnes qui chaque jour essaient de faire triompher la justice et le droit face aux violations répétées de ce même droit par Israël.

Jamais cet imam autoproclamé ne souligne la responsabilité patente d’Israël, en disant que c’est un problème politique et pas une question entre juifs et musulmans.

Pour toutes ces raisons, Hassan Chalghoumi ne doit plus prendre la parole comme il le fait quotidiennement au noms des musulmans de France, et au final de tous les arabes de France, français ou non, musulmans ou pas.

Les médias doivent cesser de l’inviter systématiquement, au seul motif que c’est un bon client.

On le voit avec Hassan Chalghoumi : un bon client ne suffit pas à faire un bon représentant.

Véronique Genest tourne – encore – un navet : Julie Lescroc et l’ultradroite sioniste

Sacrée Véronique ! Toujours là où on l’attend. Toujours dans des trucs minables, avec du prêt à penser, des présupposés, des clichés, des préjugés, bref tout sauf de l’orginalité.

Depuis Julie Lescaut, elle s’est recyclée en Julie Lescroc. En gros, cette femme, dans son intégralité est une arnaque.

Son crédo, c’est les musulmans-islamo-islamistes-politico-religieux-charia etc..

Pour elle, grande beauf devant l’éternel, l’islam est la plus grande menace dans le monde, plus que l’effet de serre, ou la coupe de cheveux de BHL.

Pour elle, les arabos-musulmans sont incompatibles avec la démocratie. D’un coup, je me demande ce que je fous là, à écrire sur un blog, alors que je pourrais tranquillement faire comme tous les musulmans, aller à la mosquée et une fois rentré, taper ma femme, pardon, mes femmes et surtout couper des mains et des jambes à celles et ceux qui ne se tiendraient pas assez au Coran.

On l’a entendue déverser sa bile à l’encontre de la communauté musulmane. Elle a sciemment insulté des millions de musulmans, français ou non. Ce faisant elle a servi la cause de la droite et de l’extrême droite. Rien d’étonnant pour celle qui avait ouvertement soutenu Nicolas Sarkozy, très connu pour son islamophilie, et sa xénophilie.

Récemment, je vous annonçais que Véronique Genest était devenue l’ambassadrice du CRIF.

Elle a avoué son coup de coeur pour Israël. Cet Etat insoupçonnable, et pour le coup, insoupçonné.

Cette promotion au sein du CRIF lui est montée à la tête. Elle a décidé de faire son coming-out ultrasioniste.

Du même coup, elle révèle sa haine des arabes, et plus particulièrement des Palestiniens. Ben oui, ça va avec, une sorte de pack.

La Richard Prasquier Attitude, en somme.

Julie Lescroc a décidé de se lancer en politique. Quoi de mieux quand on est facho et réac que de choisir de suppléer un autre facho et réac ?

Le gars en question se prénomme Jonathan-Simon Sellem et dirige le site d’information Jss News.

Enfin, site de désinformation, car en réalité il relaie fidèlement, un peu comme le CRIF, la propagande israélienne en France.

Un site qui en parlant de la Palestine, parle de « Territoires disputés », alors que ce sont des territoires occupés. Un site qui parlera de Judée Samarie, nom biblique repris par les fans du grand Israël, et non de Cisjordanie, comme le font la plus grande majorité des pays et tous ceux qui respectent le droit international.

Un site, qui dans ses rubriques distingue les pays du Nord sous le nom « Occident » et le monde arabe sous « monde islamique ».

Un site qui à propos de Stéphane Hessel publiait un article disant qu’il « puait le mort ».

Un site, qui comme le font tous les ultrasionistes vise à faire taire toute critique contre la politique notoirement criminelle d’Israël.

Donc, Julie Lescroc va – encore – jouer un très mauvais rôle, avec un casting pourri et un scénario de merde.

Faut juste qu’elle assume ce qu’elle est, raciste et islamophobe troisième dan.

Le truc avec elle, c’est qu’elle est encore capable de faire pire.

Prochain épisode : Julie Lescroc se balade en Palestine à bord d’un tank de l’armée israélienne.