A Aubervilliers, une école en mode « Je suis Charlie »

On avait l’habitude de voir fleurir le « Je Suis Charlie », partout, telle une injonction.

Pour autant, on pouvait encore choisir d’arborer ou non ce signe de reconnaissance, bien qu’il soit toujours difficile de démontrer que même en n’étant pas Charlie, on peut être résolument contre toute forme de racisme, de rejet, d’appels à la haine.

Dans le cas présent, des affichettes « Je Suis Charlie » ont été apposées dans une école, sur les murs d’une salle de classe.

Consigne de l’Education nationale ? Vote au conseil d’école ? Décision unilatérale du directeurs, des enseignants ? Je suis curieux de savoir.

Le problème est que derrière ces trois mots on peut mettre tout et n’importe quoi. Surtout n’importe quoo. Ce genre de procédés on peut ainsi éviter tout débat de fond. On pourrait entendre : « c’est terrible ce qui est arrivé du coup on est tous Charlie » ce qui évidemment ne veut rien dire. Dans cette école, quelle est la position, au hasard, sur l’accompagnement des sorties scolaires par les mamans voilées ?

Peut-on exclure, si c’est le cas, des mamans voilées et s’écrier « Je Suis Charlie » ?

Ce que je crains c’est que cette initiative soit le fait d’individus, et qu’elle n’ait rien de collectif.

Peut-on respecter la liberté d’expression en la limitant au politiquement correct inhérent à ce mot d’ordre du 11 janvier ?

Si un enseignant avait voulu mettre ‘Je Ne suis Pas Charlie » ou encore un autre mot d’ordre, ce dernier aurait-il été accepté ? Rien n’est moins sûr….

Une école n’est pas l’extension de la salle des enseignants ou un local syndical.

Qu’on soit ou non Charlie ceci n’a rien à faire dans une école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *