A QUAND UN BOITIER ANTI CONS ?

L’annonce de l’arrivée de ces boitiers anti-jeunes, qui sont en fait des machines à détruire toute forme de lien social, quel qu’il soit, a du faire le bonheur des tenants d’un sarkozysme pur et dur, et à gauche, les tenants d’une doxa somme toute assez proche du tout sécuritaire de la droite UMPISTE.
Heureusement que la LDH et certains élus montent au créneau pour dénoncer ce qui une fois encore illustre le peu d’estime que le gouvernement voue à sa jeunesse. Alors qu’un vrai dialogue avec la jeunesse, à l’écoute de ses aspirations, ses doutes, ses craintes, serait plus que nécessaire, il est comme trop souvent préféré la matraque, tellement plus maniable que le cerveau.

On réprime quelques manifs, et on installe des bôitiers à ultrasons pour empêcher que les jeunes se parlent, car c’est quand même ça le but.

Un gouvernement et un peuple qui ont peur de la jeunesse sont foutus.
On devrait mettre un boitier anti-cons devant certaines mairies et quelques éminents palais, là au moins ce serait vraiment salutaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *