Combattre les discriminations et encourager l’homophobie ?

Logiquement, la réponse semble être dans la question.

Toute personne normalement constituée répondrait qu’il n’est pas concevable, ou même crédible, de prétendre combattre une discrimination, tout en encourageant une autre discrimination.

C’est à ce grand écart que ce livre depuis plusieurs mois un membre éminent de l’association Banlieue Plus.

Oui, je sais, je vais encore m’attirer des sympathies, et on va encore me dire que si je tape sur lui, c’est parce-qu’il est arabe, voire musulman.

Or, si je le fais, c’est parce-qu’il est homophobe, même si le fait qu’il soit lui aussi issu d’une minorité peut-être retenu comme un facteur aggravant.

Donc, Nadir, car il s’agit de lui, passe une bonne partie de son temps à cracher sur les homosexuels.

Sa haine de la différence sexuelle a connu un pic avec l’épisode du mariage pour tous, je me demande d’ailleurs s’il n’a pas manifesté avec Frigide Barjot, ou s’il n’a pas des posters d’elle dans sa chambre.

Il s’était calmé, revenant aux combats de l’association qu’il représente : lutte contre le racisme anti-musulman, emploi, jeunesse, police, Palestine…..

Mais il y a eu rechute.

Récemment deux statuts clairement homophobes ont été publiés sur le compte de l’association Banlieue Plus.

photo 1

photo 2

C’est très grave, d’une part par le caractère haineux des propos, mais aussi par le fait que ces statuts sont endossés par l’association elle-même.

Le fait que les statuts soient suivis de la signature « Nadir » n’y change rien.

L’association et son image sont bel et bien engagées par ces prises de positions réactionnaires, dignes de la droite la plus dure et des religieux les plus réactionnaires.

Ainsi, l’homosexualité serait une calamité telle que Nadir propose un appel des quartiers pour que l’homosexualité ne soit jamais la norme. Fini le chômage, les violences policières, le souci : les homos !

Mais le problème, c’est que les homos n’ont pas besoin de son autorisation pour se fréquenter, s’aimer, avoir des relations sexuelles, et comble du pêcher, se marier.

Et c’est quoi la norme ? Un homme une femme, une niche, un chien, des crédits ?

Sans compter que par ce billet, est alimenté le fantasme des gars de cité complètement homophobes, étroits d’esprit, comme s’il n’y avait pas d’homos dans nos cités.

Ces prises de positions haineuses vont trop loin, et si elles ne reflètent pas la pensée de l’association, alors cette dernière doit les condamner publiquement, ou accepter d’être qualifiée d’association homophobe incitant à la haine d’autrui, en l’occurrence de l’autre qui se rend coupable d’avoir une autre orientation sexuelle.

J’attends les commentaires du style : Madjid est un arabe de service athée et communiste.

C’est plus facile que d’aller sur le fond, un fond que certains touchent tellement, qu’ils sont en train de creuser.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *