Interdire les coupures d’énergie : voilà une mesure de gauche

Ce n’est pas un scoop mais c’est peut-être moins connu du grand public. Si t’as pas de thunes, on te coupe ton accès à l’énergie, à savoir au gaz et à l’électricité.

Depuis 2000, le prix du gaz a pratiquement doublé. Concernant l’électricité, elle a augmenté de 5% entre 2009 et 2011 et de 6% entre 2010 et 2011. De janvier à juin 2012, le prix de l’électricité a augmenté d’au moins 2,9%.

On sait déjà que la facture d’énergie augmentera de 50% d’ici 2020.

L’augmentation de 3 centimes d’euro du smic horaire ne va hélas rien changer…

Au même titre que l’eau, l’énergie est vitale. On en a besoin pour se chauffer, se nourrir…

Aussi, à ce titre, l’énergie devrait être un droit dont nul ne saurait être privé.

Il y a un an déjà, j’écrivais ceci suite à la mort d’une personne dont on avait coupé l’accès à l’énergie.

On se souvient tous de Jeff Duval, cet agent EDF mis à pied pour avoir refusé de plonger une famille dans le noir.

Dans la ville dont je suis élu, plusieurs personnes sont décédées après avoir utilisé des bougies, faute d’électricité. Un réseau anti-coupures avait vu le jour avec la participation d’agents EDF-GDF qui rétablissaient l’énergie aux foyers signalés.

Des maires, tous communistes, ont pris des arrêtés anti-coupures d’énergie, systématiquement attaqué par l’Etat. L’un d’eux, à Champigny-sur-Marne a été validé.

Un gouvernement de gauche digne de ce nom ne se contenterait pas d’une trêve hivernale.

La précarité tue 12 mois sur 12.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *