LA SEINE SAINT DENIS VIT AU MOYEN AGE

Ben oui, ce sont les socialistes qui le disent, c’est que ça peut pas être une connerie. "Faire entrer la Seine-Saint-Denis dans le 21 ème siècle", c’est la promesse du PS sur le département, et plus précisément de Claude BARTOLONE, député PS, ancien maire du Pré-Saint-Gervais, où les couches populaires ont un mal fou à se loger.
Ce slogan veut dire plusieurs choses quand même. Il accuse, et c’est pas rien, les communistes d’avoir laissé le département au stade du néolithique, quand d’autres départements, présidés par le PS, comme l’Essonne, sont sont déjà entrés – et on n’en parle pas assez –  dans le monde nouveau, civilisé. C’est un peu ça qu’on entend quand même, non ? Que les habitants du département sont moins bons qu’ailleurs, et qu’heureusement qu’on a plein de réserves foncières sinon on pourrait rien tirer de ce département. Le développement économique et l’emploi ? Oui, il est indéniable sur le département, mais le dire reviendrait à cautionner une politique de la majorité communiste, et ça, faut pas déconner. On se demande qui a cogéré la Seine-Saint-Denis, depuis des dizaines d’années.

Sinon, toujours dans le 9-3, quand dans une ville populaire, on lit comme slogan :"changeons Pierrefitte", déjà on se dit que la personne qui a trouvé ce slogan est pas une lumière. Personne s’attendait à "Status Quo à Pierrefitte, ou encore, "A Pierrefitte, touchons rien!". Bref, sont marrants les socialistes locaux.

Je peux pas m’empêcher, de lire, en filigrane, "changeons (la population de) Pierreffitte".
Non, vous avez raison, je vais trop loin.

Sinon, les listes sont déposées, et Bruno Le Roux a bel et bien renoncé à regagner Epinay. Trop facile pour lui sans doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *