Ça aurait pu passer inaperçu. Mais c’était sans compter sur ma vigilance de tous les instants. Oui, je me la raconte. En effet chaque fois que je me rends chez mes parents à Suresnes, je feuillette le magazine municipal pour lire les tribunes des groupes politiques.

Dans le numéro de décembre la tribune du groupe UMP majoritaire revient sur la polémique créée par la parution un mois plus tôt du groupe Suresnes Bleu Marine le groupe des élus FN Bleu Marine.

Dans celle-ci à côté de la haine traditionnelle des étrangers et de l’islam, inscrite dans l’adn de tout bon facho, une ligne a retenu l’attention et entraîné des réactions de citoyens.

Dans la tribune de novembre le FN se plaint ainsi de l’afflux massif « de femmes menacées d’excision » qu’il qualifie de « réfugiées clitoridiennes ».

C’est en effet immonde mais digne du FN.

Je peux pas m’empêcher de me dire qu’avant de faire une tribune un mois après, dans laquelle il se plaint des propos du FN, Christian Dupuy, le maire UMP, ami de 20 ans de Pasqua, aurait peut-être dû réfléchir à deux fois avant de laisser paraître ce texte du F Haine.
image