Le Parti de Gauche et l’islam : chronique d’une haine ordinaire ?

Aux lecteurs et lectrices : je suis élu Front de gauche, même si ça se voit pas tout de suite. Je me suis demandé si je devais dénoncer des postures et des pratiques que je condamne, y compris quand elles émanent de mon propre camp. Je me suis posé la question 15 secondes. 

Le billet se compose en deux parties, parce-que le sujet est inépuisable, alors take your time.

Dans un précédent billet – je sais ça fait genre le mec qui écrit – je suis revenu sur le silence complice de nombreux responsables et militants du Front de gauche sur l’islamophobie larvée qui mine notre beau pays.

Je disais qu’il fallait débattre. Ne pas le faire c’est prendre le risque de céder – encore –  aux raccourcis chers à la droite, à l’extrême droite, mais aussi à une partie de la « gauche ».

Dernier épisode de la série « l’islamophobie primaire » :  la sortie du conseiller de Paris (PG) Alexis Corbières qui dénonce la construction de salles de prières dans le futur agrandissement de l’Institut des Cultures d’Islam, en plein quartier de la Goutte d’Or à Paris.

Un projet soutenu et financé par la ville de Paris.

Qui peut nier qu’un tel institut permet déjà de dévoiler au grand public la richesse culturelle de l’islam et plus largement des pays où cette religion est pratiquée ?

Qui peut nier qu’un tel équipement permet déjà d’ouvrir davantage ce quartier de la capitale au este de Paris et même au-delà ? Moi, banlieusard jure y être déjà allé plusieurs fois.

L’élu en question va pourtant déraper, en prenant la question du financement et la loi de 1905 comme prétextes.

Il combat ce projet en rejetant le financement des salles de prière par la ville. Or, si la ville va en effet construire ces salles, qui seront donc des locaux nus une fois achevés, il est prévu que celles-ci soient revendues, justement, aux fidèles qui en assureront la gestion.

Ainsi, ils seront les interlocuteurs privilégiés des pouvoirs publics. Plutôt une avancée.

Au final donc, la ville n’aura financé aucun culte puisqu’elle récupérera les deniers publics investis.

L’élu enfonce le clou en refusant que les lieux cultuels soient dans la même enceinte que les futurs lieux culturels. Ma première réaction était : « mais qu’est-ce que ça peut te f*** ? « .

Puis, je me suis dit qu’il avait raison. Imaginons en effet qu’un musulman transmette sa foi à un-e impie en serrant la main ou en claquant la bise ?!

Je suis transi d’effroi à cette simple pensée.

En effet, pourquoi pas des dialogues entre croyants et non-croyants ou pire des rencontres entre les différentes religions ?

Non, l’entre soi est une valeur bien plus progressiste et porteuse d’avenir.

A quoi bon vouloir s’ouvrir aux autres, à plus forte raison quand l’autre est musulman ?

Au final, cet élu s’oppose à ce que les musulmans aient – enfin – des lieux de culte décents pour justement mettre fin aux prières dans les locaux indignes et dans la rue dont les tous les musulmans, d’apparence ou non, sont les premières victimes.

Ces prises de position ne sont pas dignes d’un élu de gauche, qui ne sait plus comment manifester sa haine des religions et particulièrement de l’islam.

Un islam bien côté sur le marché du buzz, à condition qu’on tape dessus et ça, lui comme les autres, l’a bien compris.

En tenant ces propos, Alexis Corbière s’est fait malgré lui l’allié objectif de la droite et de l’extrême droite, comme des fascistes tendance Riposte Laïque.

J’y vois du rejet, j’y décèle de la haine, j’y trouve du mépris.

Voici comment Alexis Corbière concluait déjà son intervention au conseil de Paris du 12 juillet 2012 : « Le respect de la laïcité nous concerne tous. Il est un des enjeux majeurs du 21e siècle à Paris comme dans le reste du Monde ». 

Moi, benoîtement je ne pensais pas que c’était du même niveau que la spéculation financière, la pauvreté, le chômage et qu’à Paris les vrai problèmes, c’est la spéculation immobilière, le manque de logements sociaux….

Le 22 avril dernier, il a voté contre le projet de la ville. Il faut qu’il assume jusqu’au bout, ce vote lourd de significations.

Je vais maintenant vous faire une confidence, étant donné qu’on est seuls ici : mon article cité en début de billet a aussi été écrit en réaction à un communiqué du Parti de Gauche qui condamnait, tout comme Manuel Valls et Marine Le Pen, la décision de la Cour de Cassation dans l’affaire Babyloup.

Je continue donc de croire que beaucoup de responsables politiques et de pseudos intellectuels brandissent l’étendard de la laïcité pour dissimuler une haine de l’islam non assumée et donc, honteuse.

La laïcité est alors bien pratique, une sorte d’alibi pour éviter de se voire taxer de racisme anti-musulman.

On laisse subtilement entendre dans le discours ambiant bien relayé par les médias, que la cohésion nationale est menacée par l’islam et que les demandes de la communauté musulmane seraient à ce point exponentielles et dérogatoires du droit commun qu’elles seraient en passe de briser le pacte républicain.

De fait, montrer du doigt une et une seule communauté en raison de sa seule appartenance religieuse, c’est du racisme.

Je dis une seule, parce-qu’à gauche de la gauche – j’attends plus rien du PS depuis que je sais compter – peu de voix se font entendre quand d’autres religions font le siège de la République.

Aussi, personne ou presque n’a trouvé à redire sur les nombreuses prières de rue que l’on doit subir pendant le débat sur le mariage homo.

Le 21 avril dernier encore, place des Invalides au cœur de Paris, des centaines de catholiques intégristes ont pu prier contre le mariage pour tous et pour l’homophobie, avec la bénédiction de la police républicaine du ministre socialiste Manuel Valls.

Quand les catholiques prient, sur l »espace public, la République le tolère, voire l’encourage par un étrange silence, le tout relevé d’un soupçon de complicité.

Imaginez un instant que des musulmans se soient mis à prier au même endroit….

Je n’ose même pas imaginer le déferlement médiatique et raciste auquel on aurait eu droit. Tous les médias se seraient mis en mode pain au chocolat.

Le souci réside bel et bien dans le traitement différencié réservé à l’islam. C’est un peu la religion des pestiférés, de ceux qu’on montre du doigt pour mieux les châtier, les exclure.

Aussi, a force de marginaliser les musulmans, ils sont irrémédiablement poussés vers une radicalisation pourtant pourfendue par les ultralaïcards.  Ensuite, les UMP et FN n’auront qu’à se baisser pour ramasser le gros lot.

Avec la complicité active d’une partie de la gauche et de prétendus « camarades », qui ne se précipitent pas lorsque d’autres religions que l’islam prennent véritablement possession, elles, de l’espace public.

;tg

26 comments

  1. desbabas dit :

    La communaute nationale n’est pas ebranlee par l’Islam. Elle est mise a bas par la crise, qui revele ses contradictions internes.
    En revanche elle espere se resouder, et s’absoudre de ses fautes, en rallumant le feu purificateur contre les musulmans. Retrouver un peu de sacre sur le dos des etrangers. Et l’on ose nous parle de laicite …

  2. otschapovski dit :

    a laïcité est alors bien pratique, une sorte d’alibi pour éviter de se voire taxer de racisme anti-musulman.

    On laisse subtilement entendre depuis le temps que j’observe et j’étudie la l’islamisme, mais même cela c’est dangereux

  3. Floréale dit :

    Alexis Corbières a entièrement raison, des salles de prières n’ont rien à faire dans un institut culturel, qui plus est payé par les contribuables.

    On ne voit pas davantage pourquoi des « fidèles » devraient être des interlocuteurs « privilégiés » ni en vertu de quoi, et encore moins en quoi ce serait une « avancée ».

    Le PG a bien fait de condamner le jugement en cassation de l’affaire Baby-Loup, ça ne le rend en rien semblable à Valls ou à la Le Pen. Pas plus que la prise de position d’A. Corbières sur les salles de prières ne le rend complice de Riposte Laïque ni de la droite. C’est de la diffamation pure et simple de votre part outre à être de mauvaise foi.

    Les cathos n’ont pas eu la bénédiction de Valls, il leur a envoyé les flics. Vous mentez.

    « Ces prises de position ne sont pas dignes d’un élu de gauche, qui ne sait plus comment manifester sa haine des religions et particulièrement de l’islam. »

    Non, c’est la position saine d’un laïc. Et ce sont les vôtres, tendancieuses, philo-musulmanes et quasiment prosélytes, qui sont indignes d’un élu d’un parti laïc. La seule chose qui vous intéresse, c’est de faire rentrer l’islam partout surtout là où il n’a rien à faire.
    Quittez le FdG où vous n’avez rien à faire et que vous cherchez à infiltrer. Allez vous inscrire aux « Indigènes de la république » si vous n’y êtes pas déjà et restez-y, c’est votre place.

    • Laurent Lévy dit :

      Ben voyons… Alexis Corbière ronait même (en précisant « hélas ») que la décision à laquelle il s’oppose est juridiquement valable. S’il n’aime pas les lois de la République, qu’il aille ailleurs. Quant à moi, j’échange volontiers une dizaine d’élus de cette trempe contre un seul Madjid. Les administrés s’y retrouveront mieux !

    • Ned dit :

      Floreale (quel prénom bucolique) 🙂
      Salam a3leykoum

      Je vous invite à porter un voile comme accessoire de beauté et non pas religieux pour essayer de vous mettre dans la peau d’une « musulmane voilée » (ne serait-ce que quelques heures ou minutes) et ensuite vous pourrez vous exprimer sur le sujet que vous ne maîtrisez vraisemblablement pas… comme de nombreux de nos compatriotes formatés par des préjugés et idées stigmatisantes diffusés a bon escient par « certains » médias…
      La laïcité permet de vivre sa religion en toute liberté… sinon ce terme n’a plus son sens…
      W salam

      • Floréale dit :

        Perso, je trouve la loi trop rigide et comme tant d’autres je ne suis pas en faveur de la proscription d’accessoires simples, modernes et pratiques comme le bandana, le bandeau, ce genre de coiffures peu encombrantes, précisément parce que ce sont des accessoires qui ne sont pas nécessairement connotés religieusement et que n’importe qui peut porter.

    • Fouad dit :

      Hé Floflo !!

      Il n’a jamais été dit que les fidèles devaient être des interlocuteurs privilégiés mais si tu ne veux pas qu’Al Qaïda (Ouh ça fait peur!) les enrôlent gardons les près de nous !
      En France n’y a-t-il pas la séparation des pouvoirs ?
      N’est-ce pas une valeur PHARE de la République ?
      Enfin j’dis ça…
      « Faire rentrer l’islam partout, surtout là où il n’a rien à faire », qu’entends-tu par là ?
      Et une dernière question, peut-on être musulman et au sein du FdG ?
      Si tu veux un vrai conseil, fait un tour à Charonne descend dans le métro et jette un oeil sur la plaque commémorative… Eux c’étaient des vrais !

      • Floréale dit :

        Euh… j’ai plus « peur » pour ma retraite que d’AlQuaida, par les temps qui courent.
        Ceci dit, non, on ne fait pas de concessions pour obtenir le respect de la loi républicaine, par principe. Et je n’ai pas plus de sympathie pour ceux qui se trainent à genoux dans les rues que pour ceux qui s’y prosternent.

    • Tankeshu dit :

      Quand à vous Floréale , le bloc identitaire vous ira bien , pauvre intolérante

      • Particules dit :

        la devise de la République Française « Liberté, Egalité, Fraternité » lui vient de la Révolution de 1789 contre l’Eglise et la Royauté. Elle est un compromis pour que chacun vive côte à côte sans se gêner, religions, athées etc. Remettre ce principe en cause est lourd de conséquence.

  4. madjid dit :

    Merci pour ton commentaire Floréale, enfin qui que tu soies parce que l’anonymat est le courage des faibles.

    Il n’y a que les ennemis des religions qui voient un problème à ce que se côtoient salle de culte et lieux culturels, surtout qu’on a pris soin de vérifier l’étanchéité.

    Mauvaise foi ? Mais alors pourquoi ne pas dire qu’au final la ville ne paiera pas un centime pour ces salles que les fidèles géreront.

    Oui interlocuteurs privilégiés, parce que justement il est bon de s’assurer du bon fonctionnement de l’équipement dans son ensemble, même si vous vous en tapez royalement.

    Ensuite, si faire en sorte que les religions puissent se pratiquer dignement fait de moi un ayatolllah, alors soit, j’assume, c’est mieux que la dictature laîcarde que nous vend le PG.

    Pour finir, je quitterai pas le FDG, j’y ai ma place, contrairement au PG où je ne mettrai jamais les pieds.

    • Floréale dit :

      Je suis une citoyenne lambda sympathisante du FdG pour lequel j’ai voté, ni militante ni encartée nulle part, et c’est en tant que telle que j’ai donné mon opinion sur votre blog que j’ai découvert par hasard en lisant votre article précédent signalé par le Rezo il me semble, où en suivant un lien je ne sais où. Je n’ai donc aucun intérêt personnel ou particulier à défendre qui que ce soit, pas plus A.Corbières que je ne connais pas qu’un autre.

      Je ne suis donc pas versée dans toutes les subtilités entre les différentes « chapelles » formant le FdG. Mais PG ou pas, on ne définit pas une prise de position « laïcarde » à tort et à travers, c’est aussi ridicule qu’il le serait de vous traiter d’ayatollah. Et de toutes façons, je ne vous prends pas pour un ayatollah, moi, mais pour un « sympathisant » (au minimum) du PIR.

      Que les choses soient bien gérées est important, en effet, et de toutes façons je ne connais pas les tenants ni les aboutissements de tout l’équipement, j’en donne donc un avis tout à fait extérieur par rapport à ce que j’en perçois et selon ce que vous en dites vous.

  5. Ali dit :

    Madjid,au lieu de hurler à l’islamophobie pour te faire passer pour un martyr,comme c’est trop souvent le cas chez nous,je t’attends sur la défense des juifs et des chrétiens en pays musulmans…mais là,c’est silence radio sur bellaciao…Et quand je vais en Algérie avec mon épouse catholique,elle a le respect de cacher sa croix et de porter un voile sur ses cheveux pour ne pas choquer.Alors,toutes celles et ceux qui affrontent et ne respectent pas la France en manifestant publiquement leur appartenance religieuse(juifs comme musulmans)doivent réfléchir à ce que serait leur attitude dans leurs pays d’origine à l’égard des autres religions.Quand on exige la tolérance pour soi,on l’exige aussi pour les autres,non?Et tout ça,avec la complicité des gauchistes et autres,ça fait tranquillement monter le FN…

    • madjid dit :

      c’est qui le nous ? Les gnoules ? les muz ? Je défends tous ceux qui sont victimes de persécussions musulmans ou pas, c’est clair ?

    • Bonjour,

      Je rejoins Madjid sur l’amalgame Musulman/Arabe (j’utilise sciemment le mot générique qui inclut tout ce qui est un peu bronzé et pas de chez nous), qui est en fait un moyen de tous nous mettre dans le même sac histoire de caricaturer les motivations et revendications des uns des autres, pour bien les disqualifier d’emblée.

      D’ailleurs, les comparaisons avec les pays musulmans, c’est pareil, on les met tous sur le même plan parce que l’islam c’est le mal, alors qu’ils ont des manières différentes d’appliquer la religion d’état.

      A un moment, il faut aussi distinguer la religion et la politique, et entrer un peu dans le détail pour voir que la politique manipule la religion. Le mal, ce n’est pas la religion en soi, mais ce qu’en font les gens mal intentionnés.

      Je ne foutrai jamais les pieds en Arabie Saoudite (je cite ce pays parce que c’est souvent l’exemple utilisé ex aequo avec l’Iran par les gens pour me dire qu’il faut libérer les femmes voilées), parce que c’est une monarchie absolue qui a instauré un racisme et un sexisme d’état. Je trouve d’ailleurs étrange que l’on ne commence pas par le caractère dictatorial du régime, et qu’on focalise direct sur la religion.

      Pour l’Algérie, je reprendrai ton commentaire, Ali. Pour ce qui me concerne, l’Algérie a beau avoir l’Islam en religion d’état, personne de mon entourage ne se voile pour retourner au bled. Après, il y a effectivement des extrémistes, mais je ne suis pas fondamentalement gênée par leur religion, plutôt par l’usage qu’ils en font pour réprimer les droits individuels.

      Pour l’anecdote, je me suis faite insulter dans Paris par un gars qui était choqué par mon écharpe que j’avais mise autour de ma tête parce qu’il pleuvait et que j’avais pas mon parapluie. Le mec croyait que c’était un voile. Je vais pas arrêter de porter une écharpe quand il pleut juste pour pas choquer. Mais le gars, dans le climat actuel en France, s’est senti légitime dans sa démarche de me dire comment me fringuer.

      Malheureusement, une partie de la France se drape dans un concept de laïcité à géométrie variable, avec des capacités d’interprétation assez étonnantes. Et forcément exploitées par des gens mal intentionnés.

      Voila, c’était un peu long mais j’espère structuré. bonne journée.

    • Fouad dit :

      Alors Ali, excuse-moi mais qu’est-ce que ça peut foutre à Madjid ce qui se passe en Algérie ou tout autre pays ??? C’est un élu français non ? On demande pas Valls ce qu’il pense de l’Espagne (et c’est logique!) Il parle en tant qu’élu. On dévine qu’il est musulman, peut-être, mais n’est-ce pas dû au fait que seuls les musulmans parlent des musulmans ? Ce qui arrive à ton épouse lors de ses séjours en Algérie, excuse-moi, mais on s’en moque. Elle se comporte comme elle l’entend, ça ne regarde qu’elle ! Et de plus, l’Algérie n’étant plus française lors de ses séjours elle est en pays étranger. Il est vrai que bien des français vivent mal ces situations alors que nous sommes toujours étrangers. Il me semble que nos parents ne posaient pas de problème avec leur religion ?! Tu vas m’dire que ce sont des sages. Moi j’ai envie de te dire que c’étaient des étrangers et donc ils respectaient à juste titre le pays hôte, comme ta femme. Or nous, nous sommes français et non étrangers ! Donc quel comportement adopter ? Admettre une soumission post-coloniale (je n’ai rien à voir avec « Les Indigènes », lit plutôt Frantz Fanon!) ou faire admettre que la France évolue, progresse ! Et oui, il y a eu des Gaulois, des Vikings, des Allemands, des Autrichiens, Un Hongrois, des catholiques, des protestants, des juifs et désormais il y a des musulmans. J’en suis fier ! J’emmerde ceux à qui ça pose problème. La France s’enrichit et la grandeur de la France a été de savoir intégrer les nouveaux venus (réfère-toi aux mariages monarchiques et tu verras!) Depuis qu’elle les rejettent c’est le déclin ! Et nous comme des cons on se frite. Car n’oublie pas qu’à partir d’un certain nombre de million ta nationalité, religion, origine c’que tu veux n’intéresse personne ! Regarde le PSG ou le classement des milliardaires ! Russes, américains et chinois se cotoient sans souci. Donc au lieu d’alimenter cette haine, qui existe que tu le veuilles ou non, recherche tes vrais oppresseurs !
      Madjid a raison.

  6. Talleyrand dit :

    je ne vois pas en quoi ce post apporte un fait nouveau. Je conseille fortement à Majid d’aller visiter d’autres pays avant de tenir les propos qu’il tient. Par exemple l’Indonésie où les islamistes détiennent le pouvoir par les urnes et où ils veulent modifier la constitution en imposant aux indonésiens d’être musulmans et de respecter le coran. la liberté de culte n’existerait plus comme c’est le cas actuellement.Et c’est étrange le silence qui nous assourdis. Et c’est bien par des petites revendications que l’islam entre dans la bergerie pour après imposer sa loi. Ne vous en déplaise le coran n’est pas qu’une pensée religieuse c’est aussi un mode d’organisation politique qu’il faut combattre car contraire aux valeurs de la République.

    • Sheeraz dit :

      Talleyrand… Tu es l’image même de ce que j’abhorre au plus haut point.
      Avant de te soucier du fond des écrits de Madjid, je te sais gré de t’enquérir de la forme de ta contribution.
      C’est une insulte à notre vue que de supporter tes erreurs de conjugaison.
      Préserver le patrimoine culturel, social et historique de cette belle nation qu’est la France passe par la sauvegarde de sa langue.
      Ironie de l’histoire, tes écrits (tant sur le fond que sur la forme) sont aussi boiteux que cette sommité que fut TALLEYRAND et dont tu salis le nom.
      Quitte à user de raccourcis faciles (exercice dans lequel tu excelles – bien plus en tous les cas que dans la pratique de ta langue maternelle) : tu es foncièrement raciste, islamophobe et décomplexé.
      La pratique religieuse est aussi diverse qu’il n’y a de … pratiquants.
      Tu évoques l’extrémisme islamique. Soit.
      Que devrait-on penser de l’extrémisme chrétien aux États-Unis, en Irlande ou même en France (allusion faite aux buses catholiques ayant troublé l’ordre public avec leur vocifération d’un autre millénaire et les nombreuses agressions physiques) ?
      L’Histoire de FRANCE semble s’être arrêtée à la Renaissance, lorsque je te lis… Ne l’amende pas, je te prie, et imprime ceci : la FRANCE est multi-confessionnelle, aujourd’hui.
      Son immigration maghrébine l’a reconstruite après guerre alors que tes semblables collabos frayaient avec l’envahisseur allemand pour un bout de saucisson.
      Je réitère mon propos : tu es bien tout ce que j’abhorre sur cette terre.
      Bon vent…

    • Mehdi dit :

      « par petites revendications »….y a du progrès: on entend depuis des lustres que l’islam s’était rependu par « le sabre » et encore la semaine dernière par le terrorisme!
      Il n’y a que dans un esprit peu brillant ou malhonnête qu’on puisse faire de la légitime revendication de lieux de cultes décents « une petite revendication »: c’est une grande et belle revendication d’un droit que la Laïcité, principe centrale de NOTRE république garanti, et dont en tant que citoyens pleinement français (Ali « non mais allo quoi!) et non moins musulmans nous contons jouir totalement.
      Quant à cette « organisation politique » à « combattre », pourriez-vous nous la décrire références coraniques à l’appui?

  7. Alex dit :

    Bravo! rien n’a redire, et tant à dire encore….
    On tourne un reportage sur cette question des lieux de cultes bientôt je te tiens au courant.

  8. Mehdi dit :

    Quant on voit les commentaires de Floréale et de Talleyrand,ou même d’Ali, on comprend que pour eux le musulman est une sorte de spectre uniforme, étrange, étranger, pas franc…(çais) voire fourbe, rusé qui cherche à infiltrer, imposer ses sombres projets pour la France, etc.
    Sans compter la déshumanisation qui va bien, Le LOUP!
    Pauvres agneaux, ou plutôt moutons qui Bêlez ne stressez pas trop d’ici l’AÏD, ça gâche le goût de la viande…
    Je vous rebaptise Floréac et T’a l’air Rance, quant à Ali « non mais allô quoi! ».

    • Floréale dit :

      Vous « baptisez »? C’est original, ça. Je ne le suis pas, « baptisée », et ça ne rentre pas dans mes intentions de le devenir un jour. Je me passerai donc de vos services, tant pour le baptême que pour l’hallalisation dont je compte continuer à fort bien me passer également.

      • Mehdi dit :

        Je note que le surnom de « Floréac » ne vous est pas une insulte, par contre, le baptême oui:CQFD!
        Vous n’apportez d’ailleurs pas de contradiction quant à l’image du musulman qui se dessine dans vos propos.
        En fait je ne souhaite pas plus vous baptiser que de vous voir me débaptiser:c’est peut-être déjà ça la Laïcité…

  9. Madjid,

    Si tu me l’autorises, je vais te tutoyer car nous sommes tous les deux engagés dans le Front de Gauche.

    Tu m’insultes lourdment dans ton billet de blog en raison de mon vote au Conseil de Paris contre l’Institut des Cultures d’Islam.

    Tu considères que : « Ces prises de position ne sont pas dignes d’un élu de gauche, qui ne sait plus comment manifester sa haine des religions et particulièrement de l’islam. »

    Tu ajoutes même : « En tenant ces propos, Alexis Corbière s’est fait malgré lui l’allié objectif de la droite et de l’extrême droite, comme des fascistes tendance Riposte Laïque. »

    Rien que ça.

    Je vais te préciser quelques points.

    1)Envers les religions, je défends la laïcité qui est le combat plus que centenaire de la gauche. Celui de Jaurès notamment… Cela signifie le refus de tout financement public des religions qu’elles quelles soient.

    2) Comme tu ne me connais pas, je vais te raconter que depuis 2008 je mène combat contre le financement public de crèches loubavitch à Paris et cela me vaut des insultes en « antisémitisme » de la part d’imbéciles. Je m’oppose au financement public de travaux de réfection du toit d’un Temple protestant dans le 6e arrondissement (quartier très aisé) et cela me vaut des insultes en « christianophobie » de la part de crétins. Je refuse que l’on aide l’Evéché dans différents travaux au-delà de ce qu’exige la loi de 1905 et on me traite de « cathophobe »… etc. Quand Civitas est dans la rue ou les antiavortements avec leur prière, nous osmmes les premiers à demander que la police intervienne….

    Maintenant que je prends position contre cet ICI, et te voilà qui arrive, toi qui ne connait en rien les combats que l’on mène depuis 5 ans, persuadé que derrière mon vote c’est la haine des musulmans qui se cache… Mesures tu ce que tu écris ? Ne vois tu pas que tu es la stricte reproduction de tous gens qui ne supportent pas la laïcité. Moi, je ne la pratique pas à géométrie variable.
    Je t’invite à faire de même.

    3)Il faut aussi que tu apprennes que les nombreux lieux de cultes musulmans qui s’ouvrent chauque année en France (près de 10 par mois) le sont dans le strict respect de la loi, et c’est très bien. Ce sont les fidèles qui se payent leurs lieux de cultes. Les musulmans ne demandent pas autres choses et sont très majoritairement attachés à la loi de 1905.

    4) Le mélange entre le culturel et le cultuel, qui justifie l’ICI, est une astuce née dans la tête de Nicolas Sarkozy et le rapport Machelon de 2005. Les ultra libéraux ont toujours comme modèle de société que pour jusitifier les inégalités, rien de tel que le développement de la religion. C’est pourquoi ils veulent mettre à bas la loi de 1905. Je t’apprends au passage que dans le 18e arrondissement l’UMP est pour l’ICI. Te voilà donc en train d’applaudir de droles de parrains.

    5) Enfin, tu m’assimiles à l’extrême droite. Evidemment. Facile et pitoyable. Apprends que quand les « Assises contre l’islamisation » ont eu lieu à Paris en 2010, organisée par les tordus auquel tu m’assimiles, j’ai été à l’initiative de la contre manifestation, ce qui m’a voulu de nombreuses insultes, menaces de morts et lettres anonymes à mon domicile. Toi, tu t’en fous, vu de chez toi, tout cela c’est pareil…

    Bref, tu n’es pas d’accord avec moi. Tant pis. Mais, tu as tord, sans rien connaitre du sujet de m’injurier de la sorte. Relis ma tribune dans Médiapart : http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/230413/pourquoi-j-ai-vote-contre-l-institut-des-cultures-d-islam

    Alexis Corbière

  10. Mehdi karim dit :

    @Alexis corbiere…je lu votre article sur mediapart, je trouve que vous faites preuve de beaucoup d’hypocrisie, si je comprends bien seules les musulmans doivent eux mêmes financé leur lieux de culte, quand c’est pour rénover une église celà ne pose pas de problème que les contribuables athée participe au financement, l’Alsace lorraine n’est pas laïque et l’état finance les lieux de culte, celà n’a pas l’air de vous dérangés, vous êtes tout simplement intellectuellement malhonnête, comme les bons socialistes…vous vous servez de la laïcité à géométrie variable pour diviser les communautés.
    Les hommes politique à force de mentir aux autres et à vous mêmes, avec le temps vous n’avez plus aucun respect pour vous mêmes, le mensonge est inhérent chez les hommes politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *