Le président de l’Assemblée générale des Nations unies appelle à des sanctions contre Israël.

Le président de l’Assemblée générale des Nations unies appelle Miguel d’Escoto Brockmann appelle à des sanctions internationales contre l’Etat d’Israël
 
Miguel d’Escoto Brockmann appelle à des sanctions internationales contre l’Etat d’Israël

Il a affirmé que la communauté internationale devait se lancer dans une campagne internationale de ’boycott, désinvestissement, sanctions’ contre Israël, semblable à celle qui fut organisée contre l’Afrique du Sud il y a 20 ans.

Israël impose l’occupation des territoires palestiniens depuis 1967, avec une intensification de sa présence militaire depuis 2000.

Le peuple de Palestine continue à vivre sous la loi martiale, sans le moindre contrôle sur ses terre, mer et eau.

Dans ses remarques, d’Escoto a affirmé que la politique israélienne dans les territoires palestiniens occupés avait les mêmes caractéristiques que l’ apartheid d’une époque plus ancienne, à un continent de distance.

Il a assuré que les Nations unies ne devaient pas avoir peur d’utiliser le terme apartheid pour décrire ce qui se passe en Palestine occupée.

L’ancien président des Etats-Unis, Jimmy Carter, avait subi un feu de critiques pour avoir utilisé le terme ’apartheid’ en référence au conflit Israël-Palestine. Il s’est même vu interdire de parole à la Convention nationale des Démocrates cette année à cause de sa position sur la question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *