Les enfants musulmans, juifs, sikhs…. indésirables dans les cantines de Bondy

En ces temps d’islamophobie triomphante, la laïcité vient renforcer l’arsenal répressif déjà important, visant à éliminer l’islam du paysage français. L’islam principalement.

Après les mamans voilées dans les crèches privées et dans les sorties scolaires, on s’attaque aux enfants de confessions musulmane, juive, bouddhiste….

La ville de Bondy, ville socialiste, dont la députée n’est autre qu’Elisabeth Guigou, a décidé d’écarter ces enfants de la restauration scolaire.

La directrice de l’école Jules Ferry a en effet précisé aux parents que « chaque enfant sera servi en viande », et ce conformément au règlement intérieur et au règlement municipal.

En d’autre termes, la ville et l’Education nationale imposent que chaque élève soit servi en viande, quelle qu’elle soit.

Jusque là, on se dit que ça fonctionne presque bien.

Le hic est que ce même mot aux parents précise que les enfants « sont tenus de manger leur viande ».

Pourquoi pas gaver de force les gamins ? On imagine la scène, avec les responsables de la pause méridienne, un pistolet sur la tempe des gamins et un entonnoir pour s’assurer que pas un morceau de viande ne manque dans l’estomac.

Le plus choquant reste à venir : si des parents ont des raisons confessionnelles de refuser que leurs enfants mangent de la viande, alors l’école « n’accepter[a] pas cette situation ».

Donc, si on résume, la ville et l’Etat se mettent d’accord pour contrevenir aux pratiques religieuses des enfants.

Si on résume, on menace ces enfants de ne plus être acceptés dans les réfectoires.

Si on résume, c’est viande et rien d’autre !  Pas de poisson, aucune alternative.

Si on résume, être juif, musulman ou autre – manger casher, halal ou être végétarien par conviction –  dans les cantines de Bondy est un facteur aggravant qui ouvre la voie à une discrimination d’Etat.

Outre que la pause méridienne permet la socialisation des enfants, elle garantit aussi un repas équilibré au moins dans la journée. Ce qui n’est pas du luxe dans les quartiers populaires.

Refuser à ces enfants ce droit à une alimentation équilibrée au prétexte de leur foi, est une forme de racisme.

Elle donnera raison aux parents qui ne jurent que par l’enseignement privé.

La ville de Bondy et l’Education nationale font le jeu de l’école privée, de la droite et du FN en jetant en pâture comme c’est le cas ici, des dizaines de familles, stigmatisées en raison de leur appartenance religieuse.

La laïcité brandie comme étendard pour mieux taper sur les religions et sur l’islam en particulier.

Ces enfants sont accueillis normalement dans 99.9 % des cantines de France.

Là où ça ne fonctionne pas, c’est qu’on ne veut pas de ces enfants là.

Note aux parents : dites que vos enfants sont végétariens, et même si un végétarien ne mange pas de poisson, la directrice n’y verra que du feu vu sa petitesse d’esprit. Et puis c’est pas comme si on servait du poisson le vendredi hein…

12 comments

  1. rosaelle dit :

    As-tu un lien afin de confirmer ton information, stp?

  2. tatiana dit :

    Juste une chose: pour éviter que leurs enfants ne mangent à la cantine, lorsque les repas servis correspondent à des interdits alimentaires, beaucoup de mamans s’arrêtent de travailler pour pouvoir accueillir leurs enfants le midi. Dans les milieux où les difficultés financières sont importantes, le fait de ne proposer aucune alternative dans les cantines augmente le risque de paupérisation de familles entières…

  3. tatiana dit :

    Alternative alimentaire équilibrée: Les cantines peuvent servir de nombreux plats à base de poissons, d’oeufs, ou encore à base de soja et autres aliments riches en protéines, qui permettent aux enfants de toutes les confessions de s’alimenter chaque jour de manière équilibrée. C’est possible, mais rares sont ceux qui le mettent en place…

  4. roux dit :

    Après une longue discussion voici la réponse que m’a adressée la directrice :

    « A tous les parents qui ont eu ce mot, je tiens à faire ce rectificatif :

    A la base, mon souci est que régulièrement, il y a des menus à base de viande et que certains enfants sortent de table sans avoir assez mangé.

    Ce mot invitait les parents à venir me voir pour trouver une solution pour le bien être de leur enfant et ne remettait en aucun cas la liberté individuelle de chaque individu à s’alimenter comme il le souhaite.

    Les parents ont connaissance des menus à l’avance, ainsi nous pouvons trouver ensemble des solutions dans le dialogue, dans le souci du bien-­‐être des enfants.

    Je présente à tous ceux que j’ai heurté par ma maladresse et par une mauvaise transcription du concept de la laïcité, mes plus sincères excuses.

    Je suis vraiment désolée, mon intention n’était pas de rentrer dans ce type de conflit qui me dépasse totalement, mais de veiller à ce que les élèves mangent à leur faim.

    Bien cordialement.

    Elisabeth Rougeron -­‐ Directrice de l’école maternelle Jules Ferry, Bondy »

  5. madjid dit :

    Je suis surpris de lire « La laïcité brandie comme étendard pour mieux taper sur les religions et sur l’islam en particulier. » alors même que le menu scolaire propose des plats de substitution lorsque le porc est au menu.

    Les responsables d’établissement se préoccupent en priorité des enfants. Vers qui les parents vont se retourner si leur enfant tombe dans les pommes ou a un défaut de nutrition à l’école ? Ils font leur job. Aidez-les pour vos enfants. Faites preuve de tolérance et de compréhension et ne tapez pas sur les personnes qui font leur possible au quotidien pour éduquer les enfants vous allez les décourager. Au final, les perdants seront les enfants et leur avenir.

  6. sabrya dit :

    bonsoir justement j’ai le même problème a l’école terre saint Blaise de Bondy.

  7. Talleyrand dit :

    toujours le même débat, au nom des croyances religieuses l’Etat doit d’adapter, et je ne suis pas d’accord, en suivant vos propos on met la religion eu dessus de l’Etat, ce qui n’est pas admissible dans un Etat laïc. Si vous voulez que votre enfant mange d’une certaine manière en suivant des préceptes religieux , libre aux parents de scolariser leur enfant dans des écoles religieuses. Il est trop facile de demander à l’école laïc de suivre les préceptes religieux sous peines d’être traité de raciste. Je vous propose d’aller exercer vos talents dans d’autres pays qui je suis sur reconnaitrons votre liberté de culte en plaçant le religieux au dessus des lois de la République.

    • MIMI dit :

      très bien le commentaire tout à fait d’accord cette directrice est très bien et pas raciste je la vois tous les matins mais faut arrêter d’imposer une religion dans un pays laïc et aller voir ailleurs si c’est possible si pas content. La religion c’est à la maison à l’école on n’est pas à la maison.

    • Patrice dit :

      Quand on connait cette directrice et son devouement profond pour son ecole , ses eleves et ses enfants je trouve cet article scandaleux !!! Oui quelque peu maladroite … Qui ne l est pas ??? De la intitule  » les enfants juifs et musulmans indesirables a l ecole … » C est encore plus grave que le malheureux mot de cette adirable directrice !!!
      C est faire preuve d une grande hypocrisie et vouloir se metre en position de victime que de faire semblant de ne pas comprendre ce que cette directrice a voulu transmettre comme message au parents ..
      Depuis le depart il y a toujours un plat de substitution au plat ayant du porc .. N est pas faire preuve de grande comprehension et tolerance vis a vis de tous ceux qui ne mangent pas de porc ?? Cette dame pointe le doigt sur le fait qu il s agit de la viande en general et qu en france la viande de base n est ni cacher ni hallal … Et que les enfants ne peuvent pas ne pas manger sous ce  » pretexte » que la viande n est pas hallal .. Les parents qui veulent que leurs enfants mangent uniquement de la viande cacher ou hallal .. A ce moment la doivent prendre en charge ces derniers le midi ….
      Je suis outree de cette polemique de la deformation qui a ete faite …!!! Cette directrice devrait etre mise a l honneur piur toute l attention qu elle porte quotidiennement a nos enfants et non pas sa facon ou non d avoir prit ou pas des manieres et des pincettes piur faire reagir les parents sur le fait que les enfants mangeaient peu a la cantine …

  8. Jean-Pierre dit :

    Quand on inscrit son enfant à la cantine, c’est pour qu’il mange (quasiment) tout son plat non ? Et si régulièrement des enfants sortent en ayant peu mangé, c’est un problème non ? Si un parent se rend compte que son fils/fille mange très peu à la cantine, il sera le premier à gueule non ? Le gosse fera un malaise parce qu’il n’a pas mangé et les parents se retourneront contre l’école ? L’objectif de la cantine, c’est aussi de vérifier que les enfants mangent leur plat, qu’ils aiment ou pas.
    Alors arrêtons un peu avec tout ça. Si vous voulez que votre gosse ne mange pas de viande, mange halal, qu’il mange chez lui et puis c’est tout, l’école de la République n’a pas à s’adapter, c’est aux usagers de prendre ce qu’on leur propose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *