LES LACHES REPRESENTANTS DES MILICES D'EXTREME DROITE SIONISTES ONT ENCORE FRAPPE

Ci-dessous je relaie une info reçu du CICP, dénonçant une agression le 15 mai au soir, de cinq personnes ayant assuré la fermeture des locaux après une réunion débat sur Georges HABACHE, fondateur du FPLP. Ces méthodes fascistes, ces intimidations musclées ressemblent bel et bien à celles du BETAR et la LDJ qui se sont déjà illustrés notamment lors de manifestation pro palestiniennes.

Ce qui est assez surprenant, c’est qu’ils sont rarement inquiétés… De la à penser qu’ils sont protégés il n’y a qu’un pas…
Que la police et la justice fassent leur travaille et dissolvent ces milices fascistes comme ils ont su le faire, très vite, concernant la Tribu K, qui était elle assez antisémite sur les bords… Deux poids deux mesures ?

CICP
Centre international de culture populaire

COMMUNIQUÉ

16 mai 2008

AGRESSION PAR DES EXTRÉMISTES DE DROITE SIONISTES APRÈS UNE CONFÉRENCE SUR
LA PALESTINE AU CICP

Le 15 mai 2008, s’est tenu au Centre international de culture populaire
(CICP), un hommage à Georges Habache, en présence notamment de Georges
Malbrunot (journaliste et auteur du livre « Les révolutionnaires ne meurent
jamais – entretiens avec Georges Habashe », Ed. fayard). Cette conférence
avait pour but de cerner ce personnage fondateur du Front Populaire de
libération de la Palestine, symbole de nombreux combattants de la liberté à
travers le monde et de faire le point sur les 60 ans de ce que les
Palestiniens appellent la « nakba » (la catastrophe)

.

Cette initiative s’est déroulée au CICP, maison de solidarité internationale
située dans le XIe, où sont domiciliées plusieurs organisations oeuvrant
pour une paix juste et durable au Proche-Orient (dont le CEDETIM,
l’Association France Palestine Solidarité, l’Union Juive française pour la
paix, le Comité interuniversitaire de coopération avec les universités
palestiniennes, les Campagnes civiles internationales pour la protection du
peuple Palestinien, Génération Palestine…). Malheureusement alors que tout
s’était bien déroulé, les cinq dernières personnes ayant fait la fermeture
du Centre se sont fait agresser en bas de la rue par un commando de 25
extrémistes de drotie sionistes casqués et armés de matraques et munis de
gaz lacrymogènes. À la fin de cette attaque ciblée, préméditée et en bande
organisée, un technicien engagé pour l’occasion par le CICP a été blessé
grièvement et emmené à l’hôpital par les pompiers. De nombreux habitants du
quartier ont été témoins des faits, se sont mobilisés et ont donné plusieurs
éléments sur les agresseurs aux policiers arrivés sur place. Une plainte a
été déposée par les victimes et le CICP.

Cet événement fait suite à de nombreuses agressions régulières du (graffitis
de la Ligue de défense juive – LDJ sur les murs de nos locaux, dégradations
racistes et tentative d’incursion dans le Centre, le 20 juin 2006, par un
groupe d’extrême droite sioniste…). Le CICP condamne avec fermeté cette
action fascisante qui vise à faire taire celles et ceux qui dénoncent les
injustices de par le monde, notamment en Palestine, en niant toute liberté
d’expression.

Le CICP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *