L’homophobie voilà ce qui rassemble les opposants au mariage gay

Je dédicace ce billet à toutes celles et ceux qui pensent qu’on en fait trop sur le mariage pour tous. J’y peux rien si certains sont allergiques à l’égalité.

 

On peut tourner le problème dans tous les sens : celles et ceux qui s’opposent avec ferveur au mariage pour tous, appartiennent aux franges les plus à droite et les plus réactionnaires dans le pays.

Rappelons quand même que s’opposer à cette avancée, c’est remettre en cause l’égalité de toutes et tous.

Côté politique, la droite dans son ensemble appelle à combattre ce projet. De l’UMP au FN en passant par les groupuscules de Boutin et Dupont Aignan.

A droite l’une des tirades les plus pertinentes nous vient du député UMP Nicolas Dhuicq, un bijou  dans laquelle il nous lie en 5 minutes homosexualité et terrorisme. Ce mec dans la  vraie vie est…. psychiatre.


Le député UMP Nicolas Dhuicq lie homoparentalité…

Le seul responsable de parti de droite qui se distingue c’est Borloo, mais c’est vrai aussi que ça lui permet d’exister un peu politiquement.

Coté société, tous les cultes s’opposent au mariage pour tous. Avec des arguments d’une bonne foi -avec jeu de mots – sidérante. A croire qu’un concours a été ouvert entre l’UMP et les différents cultes pour savoir qui trouverait l’accusation la plus abjecte à asséner aux homosexuels.

Concernant l’église on a le choix, mais je vous offre le top du top de la crème mention « Dieu est amour. »

Cette crème de l’église catholique, c’est l’archevêque de Lyon, le cardinal Philippe Barbarin. Selon lui, « le mariage gay ouvrirait en effet la voie à la polygamie et à l’inceste. »

Mais quand on est aussi brillant, on ne s’arrête pas en si bon chemin. Du coup, « Notre Père » rajoute que « ça a des quantités de conséquences qui sont innombrables. Après, ils  vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être,  l’interdiction de l’inceste tombera ».

Tolérance et amour de son prochain. Amen.

Concernant les autorités religieuses juives, on a aussi nos opposants à l’égalité, ils sont d’ailleurs de loin les plus fins, même si les arguments ne tiennent pas. En substance, le Grand Rabbin de France nous dit que « le mariage n’est pas uniquement la reconnaissance d’un amour », mais bien « l’institution qui articule l’alliance de l’homme et de la femme avec la succession des générations ». Donc la nature, le divin, l’amour c’est un homme et une femme. Point. Circulez.

Il ajoute que se trame un complot en vue de « faire disparaître la différence sexuelle entre hommes et femmes » . En fait, cette loi ne serait qu’un « cheval de Troie dans leur combat contre l’hétérosexualité ». Pas mal la théorie du complot, pas crédible, mais bien tenté.

Pour ce qui concerne la communauté musulmane, on a aussi envie de pleurer.

Une des plus récentes prises de position est une tribune parue sur Saphir News demandant un débat sur le mariage pour tous et signée de nombreuses personnes de confession musulmane.

Entre autres arguments, le plus nauséabond est ce dernier : « au nom du seul principe d’aimer, il devient légitime de s’arroger de nouveaux « droits », qu’aurons-nous à répondre envers ceux qui souhaiteront la reconnaissance de l’inceste ou de la pédophilie ».

Comment peut-on écrire de telles horreurs au nom de tous les musulmans de France ?

C’est un parfait copier-coller d’un récent éditorial homophobe de François Lebel, maire UMP du 8ème arrondissement de Paris, jugez plutôt : « Par exemple : comment s’opposer demain à la polygamie en France, principe qui n’est tabou que dans la civilisation occidentale ? Pourquoi l’âge légal des mariés serait-il maintenu ? Et pourquoi interdire plus avant les mariages consanguins, la pédophilie, l’inceste qui sont encore monnaie courante dans le monde ? ».

Ce genre d’arguments tend à légitimer la thèse suivante : l’homosexualité serait contre nature, les homosexuels anormaux. Elle lie une orientation sexuelle librement consentie entre deux personnes de même sexe avec des pratiques hautement condamnables comme l’inceste et la pédophilie.

Ces arguments donnent une piètre image de l’islam et donc des musulmans, et c’est déplorable.

Imaginer dans la rue le 13/01 dernier, des militants du FN, de la Droite forte, aux côtés d’associations cultuelles témoigne du malaise sur cette question, qui devrait être abordée à l’aune de l’évolution de nos sociétés.

Pour finir, demander un débat sur le mariage pour tous revient à débattre de savoir si oui ou non on doit donner les mêmes droits à tous et toutes.

D’ailleurs, certaines personnes qui se battent contre le mariage pour tous, défilaient hier pour dénoncer d’autres discriminations. La girouette, toujours très tendance.

L’égalité ne saurait souffrir d’aucune discrimination, et ne faire l’objet d’aucun débat, elle doit être appliquée, pour toutes et tous, et partout.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *