Musulmans et juifs de France : l’insupportable inégalité de traitement

 

 

Les récents propos de Roger Cukierman, Président du CRIF, sont la goutte d’eau, les mots de trop.

Il assume ses propos envers la communauté musulmane. Il a dit – entre autres –  que « toutes les violences, et il faut dire les choses, sont commises par des jeunes musulmans ».

Dans le même entretien, il encense Marine Le Pen « irréprochable personnellement », à ce point irréprochable que cette dernière n’a jamais condamné les propos de son père sur les chambres à gaz. Peut-être que ce qu’il apprécie chez elle, c’est surtout son rejet de l’islam et des musulmans, ce qui en effet peut faire d’elle, aux yeux de Cukierman, une personne impeccable.

Imaginons un instant qu’un responsable musulman ait dit la même chose sur Marine Le Pen ou déclaré que le problème en France, ce sont les juifs de France. Tout de suite, et à raison, on aurait dit que cette personne en plus d’être antisémite, soutenait les pires thèses négationnistes et révisionnistes…

C’est là qu’est l’inégalité de traitement, et elle est manifeste.

Les propos de Roger Cukierman auraient dû suscité une vive réprobation de tous les responsables politiques qui se prétendent républicains.

A commencer par le Président de la République et le Premier ministre.

Mais rien, rien dans les médias, ni sur leurs fils twitter respectifs.

A peine Hollande a-t-il balbutié que le racisme c’est pas beau, hier en marge du dîner du CRIF. Mais aucune condamnation ferme des propos de son hôte.

Même Dalil Boubekleur s’est senti obligé de sortir de sa légendaire réserve pour signifier sa consternation.

Même Nicolas Sarkozy a fustigé ces propos dangereux, même si sa réaction est tardive. Il lui fallait rattraper sa déclaration sur les femmes voilées.

C’est de ces absences de prises de position, que naissent frustration et incompréhension.

C’est de là aussi que naissent les fantasmes que certains entretiennent ces fantasmes nauséabonds du style : « y’en a que pour les juifs, quand un musulman est touché, personne ne bouge ».

Comment demander à des personnes du respect quand on ne leur témoigne que mépris ?

Enfin, il faut aussi que le CRIF éclaircisse son rôle. S’il dit représenter une partie des juifs de France, alors il ne peut pas appeler à soutenir Israël pendant que Gaza est sous les bombes et reprocher dans le même temps à certains d’importer le conflit en France…

Finalement, en laissant penser que les juifs contrôlent tout, et ont le pouvoir partout, en ne condamnant par les propos de personnalités juives parce-que juives, on alimente la judéophobie.

Finalement, Cukierman, ou le député pro-israélien Meyer Habib – et quelques autres – ne sont-ils pas à leur manière quelque peu antisémites ?

Imaginons un instant, au hasard, que le CFCM ait appelé à soutenir Gaza en appelant à un rassemblement devant l’Ambassade de Palestine…..

Il faut que cesse ce deux poids deux mesures, cette inégalité de traitement entre musulmans et juifs de France, c’est en instaurant l’égalité et la justice qu’on aura la solidarité et la fraternité.

Sans justice, pas de paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *