QUAND L'UMP S'ASSEOIT SUR LA DEMOCRATIE BIS REPETITA

Le travail parlementaire n’est pas un jeu, sauf pour le gouvernement de Sir Sarko, qui quand il ne méprise pas le peuple comme on l’a vu sur le TCE, fait tout pour faire revoter en Irlande.

Aujourd’hui, Sarko et son gouvernement, pas foutus de faire voter tous les soldats UMPistes, se sont fait complètement enfler par un amendement socialiste proposant d’augmenter, dans le cadre du budget 2010, les taxes dues par les banques.

Ni une, ni deux ! Christine montait si bien Lagarde qu’elle promet aux banquiers et leurs maitres du MEDEF inquiets pour leurs bénéfices, que cet amendement serait annulé par…. un autre vote.

Autrement dit, malgré l’entière légitimité de ce vote, le gouvernement a décidé autoritairement de bafouer ce qui a été voté démocratiquement par les représentants du peuple de France.

Pour l’instant personne ne s’émeut trop, en même temps on n’est pas à une banane près dans la République mafieuse de Sarko père et fils.

Sur le fond et la forme, c’est évidemment une preuve de plus de l’estime que porte Sarkozy à la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *