S’attaquer aux Roms, pas à la misère !

Ce matin, un bidonville a été évacué à Saint-Denis. Les Roms qui l’habitaient étaient là depuis deux, ans, là, en bordure d’autoroute.

Deux ans pendant lesquels l’Etat n’a rien fait pour trouver une solution dite humaine à ce drame non moins humain.

Deux ans aussi que les socialistes sont au pouvoir.

Pourtant, rien n’a changé. On continue de chasser les Roms de ville en ville, les obligeant à errer de bidonvilles en bidonvilles.

Ainsi, ils sont la proie des citoyens allergiques aux pauvres, mais qui ne feront jamais rien pour éradiquer la misère.

Les pauvres, c’est chiant, mais seulement quand c’est sous ta fenêtre. Des lors, il faut tout faire pour qu’ils aillent sous d’autres fenêtres.

Les Roms, c’est 20000 personnes.

10000 en Ile-de-France. Après on nous joue le couplet de l’invasion.

Sur le thème que la France n’aurait pas les moyens de gérer cette situation.

Pourtant à l’époque, Duflot promettait qu’aucune expulsion ne se ferait sans relogement.

En fait, toutes les expulsions se font sans relogement.

Les Roms, comme les arabes, les noirs….. doivent supporter le regard des autres, les insultes, les clichés, mais les Roms, en plus de ça, doivent accepter de vivre terrés comme des rats.

En maintenant les Roms dans cette précarité généralisée, les pouvoirs publics alimentent le ressentiment contre cette population et nourrit les plus racistes d’entre nous, pardon, d’entre vous.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *