UNE JOURNEE DE GREVE POUR QUOI FAIRE ?

Je suis gréviste, évidemment. Mais plus les journées de mobilisation passent, plus il faut reconnaitre que pour le moins, ce mode d’action est à interroger.
Ce que nous avons en face, ce n’est pas un gouvernement. C’est un bulldozer, qui a décidé, quoiqu’il arrive de détruire tout ce que ce pays a de social.

Alors face à ce bulldozer, il faut plus qu’une journée de grève. Les métros roulent, les trains aussi, et les médias en profitent pour diviser, "si ça roule c’est que les régimes spéciaux ne sont pas concernés";

Il faut donc vraiment entendre la base. Il faut, pour un vrai rapport de force, que ce pays soit véritablement bloque. Que Sarkozy vive ce qu’a vécu Juppé en son temps.
Les petites manifs fatiguent jusqu’au plus motivés et militants. Il faut faire reculer net le gouvernement et seule une grève interprofessionnelle et reconductible permettra de peser.
La grève générale ne se décrète pas, mais elle se prépare.

Au-délà des retraites, ce sont les services publics, l’emploi, le logement, tout ce qui fait le vivre ensemble qui est remis en cause. Il faut une réaction à la hauteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *