La gauche prend l'eau à Est Ensemble

Ainsi donc, l’alliance objective majoritaire PS-PC-UMP-MODEM a offert Est Ensemble sur un plateau au SEDIF.

Veolia se frotte les mains et s’apprête donc à récupérer très officiellement les 400 000 clients de la plus grosse agglo d’Ile de France (10% des clients du contrat).

Malgré cette confirmation pour Veolia que la privatisation de la gestion de l’eau séduit au-delà de la droite acquise à toute sortes de délégations de services publics, la gauche a bel et bien perdu, et l’a fait collectivement.

Seule la droite a su faire preuve de cohérence : pour eux gérer en régie est une hérésie.
La gauche, elle a manqué de courage politique. Toute la gauche ? Pas tout à fait. Petit flashback.

C’est la gauche dite d’appareil qui a fourni la plus minable des positions et la plus indéfendables des justifications. C’était déjà le cas lors du vote sur le nouveau contrat du SEDIF, où d’une part des voix de gauche sont allées gonfler celles de droite grâce au vote à bulletin secret honteux, mais aussi lors du vote sur le délégataire, où la gauche a fait fort en s’abstenant, et pour une partie même, s’abstenant positivement.

Hier soir, à Est Ensemble, ce fut un pâle remake de ‘la gauche renonce à être de gauche ».
A tel point que lorsque des élus de gauche se sont exprimés, notamment Catherine PEYGE et Gilbert ROGER, des noms d’oiseaux ont fusé (vendus, traîtres..) ce qui en dit long sur l’image de ces partis, dont l’un aspire à gouverner partout.

Pour les avoir écoutés, je dois avouer que j’en suis resté béat. Faire un plaidoyer, la main sur le cœur, en jurant que le service public est essentiel et que sa gestion doit être dégagée de toute considération financière liée au profit, est très émouvant.

Là où l’émotion atteint ses limites, c’est quand la gauche prend des arguments de droite : « il y a des considérations techniques, il faut réfléchir, on pourrait nous couper l’eau si on n’adhérait pas de suite, etc…. ». Tout ce que l’on a déjà entendu il y a quelques mois, de la bouche des mêmes organisations pour nous expliquer que la régie, ben « faut voir ».

Ce qui est sûr, c’est que les usagers, que le SEDIF et Veolia continueront de considérer comme des vaches à eau, ne sont pas dupes. Ils sentent bien que ce ne sont pas des considérations politiques qui ont guidé à ces choix.

Et tout cela, un jour, je le souhaite, se paiera. La schizophrénie, comme le ridicule, peut tuer.

Je tiens à remercier de leur courage, étant donné les pressions exercées par le PS et le PC, tous les élus qui se sont opposés à la ré adhésion pour se donner sérieusement le temps de réfléchir à un scénario alternatif à un enfermement de 12 ans. Ils se reconnaîtront, du Maire de Bagnolet, à la Maire de Montreuil.

Mes fraternelles amitiés à celles et ceux, élus du PS et du PC qui ont su, eux être cohérents, et fidèles à leurs convictions.

Nous n’oublierons, rien, jamais.

One comment

  1. SAUR Claudine dit :

    Je rappelle mon commentaire

    du 12/12/10

    resté sans réponse .

    Claudine SAUR.

    P.S. :Ceci n’ est pas un Courriel ,c’est

    un Commentaire .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *