Archive for janvier 2008

Besson et Blair lancent à Paris un mouvement international des "Progressites"

Après avoir participé à la convention de l’UMP, l’idôle de Ségolène ROYAL, (dont on se demande à quoi elle sert, sinon à nous faire rire, ou enrager quand on se remémore sa campagne)  Tony BLAIR se prend d’idées avec BESSON, le fêlon qui a abandonné le radeau socialiste pour le yacht sarkozyste, pour créer un mouvement d’idées qui a pour but, notamment de dire au PS ce qu’il doit penser. Le souci, c’est que la troisième voie, séduit déjà les caciques du PS, ce n’est qu’une question de temps, de congrès…

En tous cas, un argument supplémentaire qui témoigne du besoin de gauche. Avec de la gauche de dans, et pas que des extraits.
Alors tous ensemble, pour éviter que la gauche d’aujourd’hui soit encore la gauche de demain.

J’arrête avec mes slogans, sinon SEGUELA va me demander d’écrire les formules magiques de Sarko.

DAVY SARDOU REMPLACE JEAN SARKOZY AU THEATRE

Non mais sérieux, tout ça pour que Jean SARKOZY puisse faire la campagne de David MARTINON à Neuilly, et ainsi, perpétuer la politique de classe de son cher père. Jean était trop jeune pour diriger la ville, alors David va assurer l’intérim, et donner les clés à Jean dans quelques années.

D’ici là,  ils pourront continuer à cracher sur le logement social, comme ils le font sur Facebook. Les dizaines de milliers de demandeurs de logement sociaux apprécieront.

ESPOIR ET . . . . . SCEPTICISME

Nul ne nie le besoin de recomposition à gauche. En effet, on a constaté et depuis, on subit l’incapacité qu’a eu la gauche à proposer un projet d’alternative, de transformation sociale au projet de société de Nicolas Sarkozy. Le PS, le dernier congrès en atteste, a décidé de poursuivre la descente sur la piste noire du libéralisme. Les socialistes ont renoncé à changer la société, le quotidien des gens et s’accomodent fort bien, au demeurant,  du système économique actuel et de ses "bienfaits". On sait tous que certaines réformes que nous a préparé le tandem Fillon-Sarkozy auraient été appliquées par le PS, si dame Ségo avait été l’élue des urnes… On pense de suite aux régimes spéciaux, à la privatisation d’EDF-GDF etc……

Face à tout cela, une bonne partie de la gauche se trouve orpheline d’un vrai projet de société, porté par une gauche radicale, une gauche de transformation sociale.

Il y a un boulevard, que fort de ses 4 et quelques pour cent aux présidentielles, notre célébrissime facteur s’empresse d’emprunter. Il est prévu qu’en décembre 2008 soit crée un grand parti anticapitaliste.

La mort programmée de la LCR sous sa forme actuelle, devrait donc donner naissance à un parti plus large, qui comprendrait notamment les déçus des partis de gauche actuels, comme le PS, le PCF… Un parti qui serait crée à partir de comités locaux.

Il est fort probable que Besancenot fasse en sorte d’être plébiscité afin de conduire ce nouveau bâteau.

Dès lors, il serait plus un frein qu’autre chose à ce rassemblement qu’il appelle de ses voeux.

La Riposte tant nécessaire à Sarkozy doit mettre les égos des uns et des autres de côté, pour une fois… On se souvient de la candidature unitaire antilibérale….

J’espère que celles et ceux qui pensent sincèrement qu’une telle évolution est possible ne seront pas une nouvelle fois déçus.

En tous cas à Saint-Denis, les méthodes restent les mêmes. En guise de front contre Sarkozy, on a le droit à une liste LCR dès le premier tour. Sans doute l’intérêt des dionysiens.

MUNICIPALES A SAINT DENIS. . . LE PS DECIDE DE FAIRE CAMPAGNE A PART ET CREE LA DIVISION

Comme cela n’a pas pu vous échappé lors des précédents billets, le PS, comme dans 5 des 6 villes à direction communiste de Plaine Commune, a décidé de présenter sa propre liste aux prochaines élections. Outre que ce scénario, qui fera les affaires de la droite, je suis curieux de voir sur quels axes ils vont mener campagne.

Quant à moi, il me tarde d’entrer dans la phase visible de la campagne, en présentant aux habitants le projet, qui s’appuie sur le bilan, ainsi que la liste qui portera ce projet commun, ces valeurs…

La gauche rassemblée, ce sera bien nous, avec, outre le PCF, les Verts, LO, le MRC, le MARS….

J’ai à coeur que cette ville reste accessible à toutes et tous, et dès mercredi soir, meeting de présentation de la liste, on aura franchi ce cap tant attendu. Il me tarde, j’aime cette ville, profondément, j’ai choisi d’y vivre, d’y travailler, et pas envie que ça change.

Je lance une question à un euro, c’est ce que valent les arguments socialistes. Pourquoi Le Roux préfère se battre contre nous et pas contre la droite ?
Vos réponses sont attendues, merci !

A plus pour d’autres échos de campagne

A MARSEILLE, LES BANCS SONT DE DROITE MAIS PAS LES GENS. . . . ENFIN PAS TOUS

Je reviens de Marseille où j’assistais à une formation sur le service public de l’eau. Très intéressant, tous ces élus, ces usagers venus débattre afin de savoir comment faire en sorte que l’eau ne soit plus un bien, pas un bien différent des autres, mais bien considéré comme un besoin, ce qui lui confèrerait un statut que l’eau n’a pas encore, à savoir celui de droit humain fondamental et inaliénable.
Si demain c’était le cas, tous les opérateurs privés du secteur, dont les plus importantes sont françaises, seraient obligées de fournir, gratuitement l’eau nécessaire à la vie, pour mener une existence digne.

Vous retrouverez dans quelques jours les retranscriptions sur eaupublique.fr

J’ai pris le temps d’aller sur le vieux port pour prendre deux trois clichés tout de même, jolie ville, entre nous.
On sait en tous cas que le maire est de droite, regardez voir. Je trouve que ce que renvoie cette image est très violent, ce haro sur les pauvres, qui est à la mode y compris chez une certaine gauche décomplexée. . .

Sur le retour, j’ai croisé une délégation des femmes en noire, qui manifestaient, comme chaque semaine. Elles dénonçaient plus particulièrement la situation à Gaza, et ça m’a fait chaud au coeur.

OUI AU SERVICE MAXIMUM A L'ECOLE.

La circulaire de M. Le ministre de l’Education Xavier Darcos datée du 8 janvier et adressée aux recteurs et aux inspecteurs d’Académie afin qu’ils participent avec les communes qui le souhaiteraient,  à "l’expérimentation" du service minimum d’accueil dans les écoles maternelles et élémentaires est tout simplement abusée. Non seulement, tout le monde l’aura compris, c’est une attaque en règle contre le droit de grève, mais elle vise également à opposer des catégories de salariés entre elles. Fait nouveau, cette fois le gouvernement tente de semer le trouble à l’intérieur de la fonction publique, entre la fonction publique d’Etat et la fonction publique territoriale. La fonction publique, dans son ensemble appelle à un mouvement d’ampleur le 24 janvier prochain. Au mois d’octobre dernier, le gouvernement de M. Sarkozy s’est efforcé d’opposer les salariés des régimes spéciaux aux salariés du privé. Tout faire pour que les personnels des villes remplacent les salariés de l’Education Nationale, dont les revendications sont légitimes, est une atteinte au droit de grève qu’aimeraient supprimer nos chers députés UMP. Le droit de grève, droit constitutionnel est donc bafoué, pour des raisons purement dogmatiques et ce, à quelques semaines d’échéances électorales majeures. Nous ne saurions trop recommander au dégraisseur DARCOS de répondre au malaise exprimé par les personnels de l’Education Nationale qui eux ne cessent d’alerter notamment sur le manque de moyens et les remplacements non assurés tout au long de l’année. La solution réside donc dans de réelles négociations avec les représentants des personnels. Il faut des réponses à la hauteur des enjeux, en matière d’augmentation des salaires mais pas seulement. La décision concernant la suppression de plusieurs milliers d’emplois doit être revue, tant les besoins sont grands et dans tous les secteurs de la vie éducative. Certains maires, surtout de droite, presque tous d’ailleurs, ont décidé de répondre aux claquement  de doigts du Ministre et assureront l’atteinte à la grève jeudi. Assurer ce service minimum revient à désavouer le mouvement de grève. Tous dans la rue une fois de plus et solidaires de ces agents  qui revendiquent les moyens d’un service public de qualité, pour toutes et tous.

ISRAEL FAIT VRAIMENT CE QUI LUI CHANTE. . . . C'EST PRESQUE UNE CARICATURE

On sait depuis un moment que critiquer Israel est un exercice qui peut se révéler périlleux. On sait effectivement, que de critique de la politique sioniste israélienne, on peut, à son corps défandant se retrouver classé dans les militants de la cause antisémite. Pascal BONIFACE en sait quelque chose, lui qui, parjure, a osé commettre un pamphlet sous le titre de "Est-il permis de critiquer Israel ?". Quel inconscient ! Tout le monde connaît la réponse, pourtant. Mais personne ne l’avait prévenu. Alors, naïf, il a pensé qu’il pouvait critiquer la politique de l’Etat hébreu comme on critiquerait celle de la Grande-Bretagne ou encore de la Libye ou de Malte.. Mais voilà, critiquer Israel, revient à s’attirer les foudres d’une Intelligentsia dont on ne soupçonne pas le pouvoir. De militant de la cause Palestienne, de deux Etats indépendants, vous devenez, presque instantanément militant de la destruction d’Israel, et vous êtes conviés à vous asseoir au premier rang des accusés aux côtés du sympathique Président iranien. Toute défense sera inutile. Si vous attaquez Israel, vous attaquer l’Etat juif, donc les juifs, donc vous êtes antisémite. Cette brillante démonstration fout les jetons quand même. Mais en même temps, elle est labelisée par CUKIERMAN, le BETAR et la LIGUE DE DEFENSE JUIVE, donc au dessus de tout soupçon.

Et peu importe que GAZA soit devenu une prison à ciel ouvert. Qu’Israel soit prêt à tout pour éliminer le HAMAS, y compris affamer toute une population. Le HAMAS qui en d’autres temps, était un partenaire privilégié. C’est beau la RealPolitik, non ?

Peu importe que le fuel vienne à manquer dans les hôpitaux, que le courant (Selon des chiffres fournis par des responsables palestiniens et israéliens, la bande de Gaza consomme 200 mégawatts, dont 120 sont directement fournis par Israël, 17 proviennent d’Egypte et 65 sont produits par la centrale locale.), fourni par Israel, qui connaît de fréquentes pannes dans la fourniture, amène les médecins à fermer des salles d’opération ou réduire l’activité des maternités… Après tout, que vaut la vie d’un Palestinien ? Pas grand chose n’est-ce pas M. OLMERT. En fait il veut faire payer à tous les palestiniens, les tirs de roquette. Alors que pas un jour ne passe à Gaza sans que Tsahal ne tue des palestiniens. Mais pour eux, tout le monde doit payer, tireurs de roquette, femmes, enfants, vieillards. Etre palestinien est en quelques sorte comme signer un arrêt de mort. Le président palestinien Mahmoud ABBAS "a appelé le gouvernement israélien à lever immédiatement le bouclage (…)pour faciliter la vie des innocents et permettre aux hôpitaux, qui font face à une crise mettant des vies en danger, de fonctionner". On sait quel crédit est donné au Président élu.

Quelques voix s’élèvent pour dénoncer ces crimes de guerre. L’Unrwa, l’agence de l’ONU pour les réfugiés à Gaza, a mis en garde contre contre les "effets dévastateurs" de la poursuite du blocus. "Priver les gens de choses fondamentales comme l’eau revient à les priver de la dignité humaine. Il est difficile de comprendre la logique qui consiste à faire souffrir des centaines de milliers de personnes pour rien", a lancé son porte-parole, Christopher Gunness. Le secrétaire général adjoint de l’ONU aux affaires humanitaires, John Holmes, a pour sa part dénoncé une "punition collective visant la population de Gaza".

Pas un mot de M. SARKOZY , ni de KOUCHNER, ni des autres cautions de gauche, sur le blocus actuel, rien du tout, lui qui sait l’ouvrir pour un oui ou pour unnon,  pour raconter sa vie  et déblatérer un tas de conneries.

NB : Samedi, au moins deux membres du Hamas ont été tués au cours d’un raid aérien israélien dans le nord de la ville de Gaza, portant à 36 le nombre de Palestiniens tués depuis le 15 janvier. Combien de morts tués par les roquettes tirées de Gaza ?

Pas un mot de plus, silence.....Nous sommes tous une bande d'antisémites, mais on ne le sait pas encore.  Alors regardons ailleurs et laissons la communauté internationale donner carte blanche à Israel pour décider de l'avenir de la Palestine occupée.

Le PS affirme avoir perdu près d'un quart de ses militants en un an

C’est juste de la lucidité !

ENCORE UN EFFORT . . . . .

Je salue les parlementaires qui ce samedi matin sont allés visités le tristement célèbre centre de Rétention du Mesnil Amelot, près de Roissy, lieu de transit pour étrangers indésirables, en attente d’explusion.
La question que je me pose, c’est, où étaient parqués ces sans-papiers sous Jospin ? Combien d’expulsions de gauche ?
En période électorale (Bruno Le Roux orchestre la chasse aux communistes des villes de Plaine Commune, alors qu’il a perdu Epinay au profit de la droite en 2001, et Daniel Goldberg aide son ami Stéphane Troussel à prendre la ville de La Courneuve). On peut légitimement penser qu’ils ont besoin de donner des gages de gauche à leur potentiel électorat;

On sait que les Verts et le PCF revendiquent la régularisation des sans-papiers et pas de cas par cas, on le sait car eux, au moins, sont dans les manifs. Le PS, comme souvent joue sur plusieurs tableaux.
Pourquoi ne lancent-ils pas un grand mouvement de solidarité, et un engagement de donner des papiers – s’ils sont élus un jour -, et donc de la diginité à tous ?

On sait qu’ils le ne feront pas, car l’étranger, pour l’UMPS reste une variable électorale. Certains trouveront ce jugement extrême, je ne m’en excuserai pas, mais à force de reniements, cette gauche fait du mal à tous les sans, notamment les sans-papiers. Alors, socialistes, avant que je ne vous appelle camarades, il faudra encore un effort, un gros effort….

IL EST TROP SYMPA BRICE HORTEFEUX

On apprend que M. Le Ministre de la Honte, le bras droit de son altesse Sarko 1er, a dans un élan de bonté suspendu l’avis de reconduite à la frontière d’une femme de 89, ans, qui accrochez-vous est "impotente, souffre de crises d’asthmes et vit depuis huit ans chez son fils en Moselle". Il a fallu dix jours pour que le sous-fifre Hortefeux annule cette décision pour laquelle aucun qualificatif ne serait assez fort tellement ça donne envie de tout brûler. Soyons sûrs que le cabinet de Monsieur Charter ne se privera pas de prendre cet exemple en disant "vous voyez suis un mec super humain, car pour 25 000 expulsés, je permets à une vieille femme impotente de rester chez son fils présent sur le territoire depuis 25 ans". Il oubliera de préciser que ses demandes de régularisation, qui datent de deux ans, n’ont jamais eu de suites. Encore une qui veut faire un appel d’air et profiter du système sans doute… Tout étranger n’est-il pas avant tout un suspect avant d’être une personne ?