Archive for Humeur du jour

BERNARD CASSEN GAGNE CONTRE BHL ET LE POINT

On se régale devant la bêtise insolente de BHL qui avait confondu Bernard CASSEN avec Pierre CASSEN le néofasciste de Riposte Laïque…

Lisez plutôt…..

Présentation de la première délégation des Observacteurs le 31/03

Présentation de la première délégation des Observacteurs qui se rendra en Palestine du 10 au 23 avril. En présence de Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers, ville partenaire de l’association.

Suivi à 20h30 d’un Concert avec Mokless, HK et Toufik, Rasheed Daci, Guerilla Urbaine et Coart Arkoman. 

Où ? Salle de concerts la Ligne 13, Place de la Résistance et de la déportation, Saint-Denis, métro Porte de Paris

PAF 8 euros. Tee Shirts et buvette sur place.

QUAND RADIO J FAIT LA PROMO DU F HAINE

Drôle d’idée que celle de Radio J, radio communautaire juive, d’inviter Marine LE PEN en période électorale et en période de dérapages quotidiens.

Ces dérapages quotidiens visent les arabes, les musulmans….

Inviter la présidente du partie de la haine de l’autre revient à lui décerner un brevet de respectabilité. Inespéré pour la Présidente d’un parti dont le père n’avait jamais eu, du temps de sa présidence, pareil honneur.

En ces temps de relents racistes et islamophobes, lui donner la parole sur une antenne communautaire juive peut être interprété comme legitimer ces propos envers les musulmans, par le biais d’une radio communautaire juive. En gros, faire passer un message par ricochet.

Finalement, l’inviter, sauf à faire grimper l’audimat, n’apportera rien à cette radio, ni à la communauté juive de France, que le FN déteste comme tout ce qui n’est pas catholique et blanc.

Peut-être que si les organisateurs n’entendent pas raison, il faudra aller leur dire ce 14 mars, sur place…..

QUAND BARTOLONE ENCENSAIT BEN ALI.

La FASE 93 vient de rendre publique une déclaration on ne peut plus ambiguë sur son appréciation personnelle du régime dictatorial de l’ex-Président Ben Ali.

Je me joins naturellement à la FASE dans sa demande d’éclaircissement.concernant les déclarations de l’actuel Président du Conseil Général Claude BARTOLONE, par ailleurs en tournée dans le département pour soutenir les candidats PS/EELV

Les citoyens et les électeurs sont en effet en droit de savoir les propos qu’il a tenus sont dignes d’un homme de gauche. Il a en effet déclaré il n’y a pas si longtemps : « le Président Ben Ali avait réussi à présenter aux tunisiens un compromis. Une marche plus lente que les pays occidentaux en direction de la liberté mais en échange l’éducation assurée pour les garçons et pour les filles, et l’association du peuple tunisien à un développement économique. ».

Les démocrates tunisiens, acteur de la révolution et du départ de Ben Ali apprécieront.

Nous attendons avec impatience les explications de M. Bartolone sur ce sujet. S’il est aussi bavard qu’à l’accoutumée, cela ne devrait pas tarder.

Retrouvez le communiqué de la FASE 93 ici.

Deux bombes vont exploser demain lundi 31 janvier…Mokless et Hk à la manoeuvre

C"est pas dans mon habitude de faire de la promo via ce blog qui sert davantage à dénoncer la droite la plus dure qu’on puisse connaitre et les renoncements du PS, la gauche la moins à gauche du monde.

Mais là, sérieux… pas le choix.

Donc, demain, après une longue attente, vont sortir deux disques.

L’un de rap français, mais du vrai, sans froc baissé, et le poing levé.

L’autre peut être classé dans le genre musique inclassable saltimbankesque mondiale.

L’un et l’autre sont obligatoirement de purs bijoux. L’un et l’autre vont forcément caresser nos tympans et entretenir notre rage et nos neurones.

Loin des grosse majors, Mokless (Sred Connexion) et Hk et les Saltimbank démontrent si c’était nécessaire que qualité rime souvent avec indé.

Alors faites-vous plaisir, achetez-le, offrez-le, faites le découvrir, c’est juste indispensable surtout dans le paysage musical morose qu’on nous impose, et qui veut que le qualificatif de chanteur puisse être accolé au nom de M. POKORA.

Mokless, Hk, respect.

A QUI LE TOUR ?

Ce que le peuple tunisien vient de réaliser est tout simplement admirable et inimaginable il y encore 1 mois.

La chape de plomb tunisienne a enfin été brisée. Le régime dictatorial de Ben Ali, soutenu par la France, droite et "gauche’" confondus a fini par céder après des années de terreur.

Ce peuple courageux a pris son destin en main, abandonné de tous et par tous, avec comme seuls soutiens, les peuples du monde, en France et ailleurs.

Ce ne doit être qu’un début, d’autres peuples doivent prendre en main ce qui leur appartient, et pas seulement l’Algérie.

Je suis fier ce qu’ont réalisé ces résistants et je veux voir la même chose dans le second pays qui m’est cher, l’Algérie.

Ils n’ont pas fait que s’indigner, ils ont pris la rue, et la rue leur a rendu.

Lettre ouverte à Martine AUBRY, Première secrétaire du Parti Socialiste

Voici la lettre ouverte que je viens d’envoyer à Martine AUBRY.

Bonne lecture, et n’hésitez pas à commenter.

Votre serviteur

La gauche prend l'eau à Est Ensemble

Ainsi donc, l’alliance objective majoritaire PS-PC-UMP-MODEM a offert Est Ensemble sur un plateau au SEDIF.

Veolia se frotte les mains et s’apprête donc à récupérer très officiellement les 400 000 clients de la plus grosse agglo d’Ile de France (10% des clients du contrat).

Malgré cette confirmation pour Veolia que la privatisation de la gestion de l’eau séduit au-delà de la droite acquise à toute sortes de délégations de services publics, la gauche a bel et bien perdu, et l’a fait collectivement.

Seule la droite a su faire preuve de cohérence : pour eux gérer en régie est une hérésie.
La gauche, elle a manqué de courage politique. Toute la gauche ? Pas tout à fait. Petit flashback.

C’est la gauche dite d’appareil qui a fourni la plus minable des positions et la plus indéfendables des justifications. C’était déjà le cas lors du vote sur le nouveau contrat du SEDIF, où d’une part des voix de gauche sont allées gonfler celles de droite grâce au vote à bulletin secret honteux, mais aussi lors du vote sur le délégataire, où la gauche a fait fort en s’abstenant, et pour une partie même, s’abstenant positivement.

Hier soir, à Est Ensemble, ce fut un pâle remake de ‘la gauche renonce à être de gauche ».
A tel point que lorsque des élus de gauche se sont exprimés, notamment Catherine PEYGE et Gilbert ROGER, des noms d’oiseaux ont fusé (vendus, traîtres..) ce qui en dit long sur l’image de ces partis, dont l’un aspire à gouverner partout.

Pour les avoir écoutés, je dois avouer que j’en suis resté béat. Faire un plaidoyer, la main sur le cœur, en jurant que le service public est essentiel et que sa gestion doit être dégagée de toute considération financière liée au profit, est très émouvant.

Là où l’émotion atteint ses limites, c’est quand la gauche prend des arguments de droite : « il y a des considérations techniques, il faut réfléchir, on pourrait nous couper l’eau si on n’adhérait pas de suite, etc…. ». Tout ce que l’on a déjà entendu il y a quelques mois, de la bouche des mêmes organisations pour nous expliquer que la régie, ben « faut voir ».

Ce qui est sûr, c’est que les usagers, que le SEDIF et Veolia continueront de considérer comme des vaches à eau, ne sont pas dupes. Ils sentent bien que ce ne sont pas des considérations politiques qui ont guidé à ces choix.

Et tout cela, un jour, je le souhaite, se paiera. La schizophrénie, comme le ridicule, peut tuer.

Je tiens à remercier de leur courage, étant donné les pressions exercées par le PS et le PC, tous les élus qui se sont opposés à la ré adhésion pour se donner sérieusement le temps de réfléchir à un scénario alternatif à un enfermement de 12 ans. Ils se reconnaîtront, du Maire de Bagnolet, à la Maire de Montreuil.

Mes fraternelles amitiés à celles et ceux, élus du PS et du PC qui ont su, eux être cohérents, et fidèles à leurs convictions.

Nous n’oublierons, rien, jamais.

Encore une fois, la Centrale Fait Dans la Trahison de classe…..

Comme beaucoup d’autres, j’ai systématiquement fait grève lors des journées d’actions. Outre mon désaccord sur des journées de grève parsemées, peu enclines à mon sens à instaurer un rapport de force, l’on sentait poindre depuis le début les fameuses "divergences".

L’intersyndicale n’était que de façade. Tous ne demandaient pas le retrait du projet par exemple, seules FO et SUD ont exprimé leur rejet. Pas même la CGT dont je suis, n’a demandé le retrait pur et simple de cette loi scélérate. Et ce, malgré les demandes répétées de la "base".

Il est vrai que l’on a atteint un niveau de mobilisation exceptionnel, tous métiers confondus, toutes générations confondus, public privé dans la rue.

Etudiants et lycées sont venus fort justement renforcer le mouvement.

Les ports et les raffineries ont été à juste titre paralysées. Les transports fortement perturbés.

La responsabilité des syndicats était alors de taille : faire en sorte que ce mouvement, malgré les calculs du gouvernement, ne "s’essouffle" pas.

Il fallait se battre contre le gouvernement, mais aussi contre la grande majorité des médias aux ordres du pouvoir.

J’ai sur un site de réseau social connu alerté sur un éventuel maillon faible dans cette trop parfaite harmonie syndicale.

Le fait que ce soit la CFDT qui après la CFE-CGC annonce que la mobilisation doit changer n’est pour moi que la confirmation d’un état des choses. La CFDT, comme le PS en politique, à renoncé à aller jusqu’au bout pour améliorer le sort des salariés.

Comme en 2003, la CFDT se distingue.

La loi est votée, non promulguée, mais Chérèque s’en fout. Et peu importe que des centaines de milliers de salariés soient écœurés après tant de mobilisation et de sacrifices (famille, salaire….).

C’est à vous dégoûter de l’action syndicale, d’autant que la prochaine journée d’action est programmée après la promulgation. Les syndicats ont donc renoncé à faire pression ?

On ne peut pas dire aux salaries, et Didier Le Reste l’a dit, que leur mobilisation a été vaine, qu’ils se sont battus pour rien, à part pour faire rire le gouvernement et cet empaffé de Sarko.

Alors, encore une fois, ce gâchis, comme l’a rappelé Mailly, a de quoi énerver.

Si la grève générale ne se proclame pas, elle se prépare !

Quand le mépris est le fait d'abrutis

Prise d’otage, blocage, galère… Ces mots ne sont qu’une partie du champ lexical qu’on nous ressort lors des mouvements sociaux d’ampleur.  Les médias relaient ce discours en boucle.

Le gouvernement dit respecter le droit de grève et de manifestation. Cependant, cher Brice, cher Nicolas, vous n’êtes décidément pas à une connerie près.

Les salariés en grève ont pour objectif de paralyser leur outil de travail, sinon à quoi bon ? A quoi bon perdre une journée de salaire si les trains circulent, les raffineries tournent ? Hein, à quoi tout cela servirait ?

A rien Messieurs le Président et Ministre de l’Intérieur. Vous avez été courageusement rejoints dans votre obsession anti sociale par votre larbin « TEFAL », vous savez, qui a les plus grosses casseroles au cul. Ainsi donc, hier, celui qui fut député maire d’une des bourgades les plus riches de l’Oise  ( il l’est d’ailleurs peut-être encore) où la retraite ne s’obtient pas en cotisant, mais est le fait de l’héritage, pour soi et ses proches….  a décidé d’entonner le même bon refrain de merde. N’est-ce pas Eric ?

Ce dernier dit que le droit de blocage n’existe pas. Le blocage est le corrélat de la grève. Eric, tu commences vraiment à me gonfler, Ministre ou pas, ça fait longtemps que t’as perdu le respect et la légitimité habituellement liés à la fonction.

Vous ne savez pas ce que c’est que de travailler, vous êtes tous assujettis à l’ISF, et c’est le cas de la quasi-totalité de ce gouvernement. Votre retraite à vous est assurée depuis longtemps, alors 62 ou 84 ans, c’est kif kif finalement.

Alors oui, il faut tout bloquer, tout, et démontrer que la rue peut changer les choses, et que la finalité en 2010, puis 2012, ce sera de virer les imposteurs que vous êtes.

Oui, rassurez-vous on aura le PS à l’œil tant sa position sur la durée de cotisation n’est pas claire. On lâchera rien, que ce soit de l’UMP ou du PS, rien ! De la rue…… aux urnes !